Coupe du monde de Gymnastique

Un week-end à Sofia

Elle est vraiment la chouchoute du Comminges et, toutes disciplines confondues, certainement la plus belle athlète. Maëlle Millet n’en finit pas de briller. Retenue par la fédération française de gymnastique, la Commingeoise  a fait un premier grand pas dans la cour des grands en imposant son style, sa technique et sa détermination au gratin de la discipline lors de la première manche de la coupe du monde. Débarquée à Sofia, en Bulgarie, mercredi, avec sa coéquipière Hélène Karbanov, Maëlle a réussi une prestation de grande classe à chacune des quatre épreuves imposées, aux engins respectifs.

Vendredi, au ballon, son point fort, elle signe un score honorable de 21,850 avant de doubler son exploit sans chutes au cerceau : 21,900. Aux dires des observateurs, la petite Saint-Gaudinoise de seize ans, impliquée pour la toute première fois dans la catégorie sénior, a montré à ses aînées une belle présence, une maîtrise corporelle et dégagé un plaisir non dissimulé. Samedi, au ruban, elle décroche 18,350 et réussit aussi 21,800 aux massues. Classée finalement 19ème sur 60 concurrentes, meilleure Française, la plus jeune candidate de l’épreuve est rentrée fière et enchantée de sa performance face à des adversaires bien plus expérimentées. Maëlle sait qu’elle a réussi ses passages et qu’elle peut continuer à croire en son étoile. La fédération française ne s’y trompera pas au moment des prochaines sélections…