Si traditionnellement, les personnages des fables de Jean de la Fontaine sont le plus souvent des animaux dotés de parole, elles nous ont toutes un jour ou l’autre donné une leçon de sagesse ou une règle de conduite. Pas étonnant donc que les élèves de 6ème du Collège du Plantaurel aient choisi de revisiter ces fables pour traiter de la thématique du harcèlement.

Dans le cadre du concours “Fête des fables, faites des fables”, organisé par la Délégation académique à l’éducation artistique et culturelle (DAAC), ils sont devenus les auteurs du livre “Harceler n’est pas une fable”. Une jolie façon d’honorer le 400ème anniversaire de la naissance de Jean de la Fontaine. Ainsi, depuis la rentrée de septembre, les classes 604 et 605 se sont attelés à l’écriture de 17 fables revisitées pour traiter du harcèlement sous toutes ses formes : la différence physique, les difficultés d’apprentissage, le harcèlement des jeunes envers les anciens etc. Ils ont également réalisé les illustrations adéquates en utilisant la technique de dessin de saturation des couleurs.

Leur professeur de français Jenny Morere ne cache pas son enthousiasme : ” les élèves se sont énormément investis dans ce projet, travaillant parfois jusqu’à vingt brouillons pour finaliser une seule page du livre. Je suis convaincue que c’est en écrivant que les élèves en comprennent l’intérêt et qu’ils y prennent goût. Si les rédactions peuvent avoir un effet stérilisant, le projet d’écriture d’un livre, passé l’effet de surprise et de peur, les rend très fiers. Cela restera dans leurs souvenirs de jeunesse…”.

Comme cela avait déjà été fait pour la nouvelle policière “Meurtre au collège”, écrite par des élèves de 3ème en 2014, le livre “Harceler n’est pas une fable” va être édité grâce au financement du FSE et sera utilisé comme outil de base de discussion autour du harcèlement au CDI du collège.