Ce samedi 27 mars s’est tenue à la maison des sports du Stade Jules Ribet l’assemblée générale des “chemins de la liberté par le Comminges et le Val d’Aran en présence de Didier Lacouzatte, représentant le Maire Jean-Yves Duclos, Cécile Laurenties, conseillère départementale et le Lieutenant Guillemin de la gendarmerie motorisée.

Après une minute de silence en hommage aux décédés de 2020 et au gardien du stade, le Président Jacques Simon a présenté le rapport moral suivi du bilan d’activité énoncé par Claude Vandergheynst , secrétaire et le bilan financier par Jeanne Martin, la trésorière.

Cette association œuvre pour préserver la mémoire locale de l’histoire liée aux passages transfrontaliers haut-garonnais durant la 2ème guerre mondiale. Franchir les Pyrénées pour les espagnols en 1939, c’était fuir la dictature franquiste et pour les français fuir la barbarie nazie et retrouver la liberté. Ainsi s’est créé un chemin de solidarité “celui des passeurs” , femmes et hommes qui ont mis en place des chemins vers la liberté.

Actuellement, c’est un sentier mémorial qui a été développé sur la Commune de Marignac ainsi qu’ un circuit “Chemins de la Liberté” dans le Comminges à partir de la gare de Saléchan.

En projet, la “Route de la Liberté” (actuelle RN125)  qui traversera le Comminges à partir du rond-point de la Croix du Bazert jusqu’à la frontière franco-espagnole de Fos/Pont du Roi dont l’objectif est  touristique(mémoire historique, sensibilisation à la faune et flore locale et découverte de la montagne) mais également économique et aura un impact sur la renommée du Territoire. Le coût total de ce projet est de 90 000 € (20 % en autofinancement et 80 % aidé par des financements publics et par le PETR). Toutefois, l’association recherche des partenaires privés pour son projet et des bonnes volontés pour participer à ses actions.

À l’issue de la réunion une gerbe a été déposée devant le monument aux Morts du stade Jules Ribet .

Contact : Jacques Simon Tel. 06 22 89 03 28.