La Communauté de Communes Cœur et Coteaux Comminges présente une situation financière saine

Ce jeudi 18 mars le Conseil Communautaire de la Communauté de Communes Cœur et Coteaux Comminges était réuni à la salle des expositions de Villeneuve de Rivière.

Lors du débat d’orientation budgétaire tenu avant le prochain vote du budget, il est apparu que la Communauté de Communes présente une situation financière saine malgré le contexte sanitaire et économique grâce à une optimisation des recettes et une maîtrise des charges, la Communauté dégage une épargne nette de plus de 2.6 M€ (son plus haut niveau depuis sa création). Toutefois, une prudence reste toutefois de mise pour le budget à venir car certaines recettes pourraient être revues à la baisse (compensation de la taxe d’habitation, CFE, taxe sur le foncier bâti et non bâti).

Par ailleurs, dans son rôle de solidarité envers les communes membres, il a été acté la modification du règlement des fonds de concours aux communes en vue de l’étendre pour l’acquisition d’équipement et de petit matériel (notamment pour les écoles) et d’aider ainsi les plus petites communes dans leur dépenses d’investissement.

Dans le cadre du développement économique l’assemblée a statuée sur la création d’une association « Job en Comminges » dont le but sera d’attirer et  retenir des compétences professionnelles en Comminges et promouvoir ainsi l’économie du Territoire. Initiée et portée par des chefs d’entreprises, elle regroupera des institutions ( Communauté de Communes, Pôle emploi..) des entreprises, des professions médicales et para-médicales et des associations. Pour son fonctionnement, la participation de la Communauté de Communes se chiffrera à 1.50€/habitant.

Concernant l’aménagement du Territoire la Commune de Montréjeau, au même titre que la Commune de Saint-Gaudens a été éligible au dispositif de l’Opération de Revitalisation du Territoire (ORT) qui lui permettra de porter des projets structurants. Par ailleurs, des contrats bourgs-centre pour les communes de Montréjeau et L’Isle en Dodon ont été validés par la Commission permanente de la Région et les communes d’Aurignac, Boulogne- sur- Gesse et l’Isle en Dodon ont figuré parmi les 18 communes haut-garonnaises lauréates du dispositif « petites villes de demain » qui leur permettra d’entreprendre des projets de dynamisation et de revitalisation dans le respect de l’environnement.

La Communauté de Communes évolue également dans ses compétences : elle souhaite

  • Prendre la compétence « abattage public » au niveau intercommunal afin d’optimiser les ressources locales, valoriser le bien-être animal (en minimisant les transports) et les circuits courts et permettre à tous les usagers des abattoirs d’avoir un égal accès à un service public d’abattage (l’intercommunalité regroupe les 2 abattoirs du département : Saint-Gaudens en régie municipale et Boulogne-sur-Gesse géré par un privé qui cesse son activité).
  • Prendre la compétence « santé ». Vu le constat d’une désertification médicale en nette croissance qui entrave le développement du Territoire, elle a déjà entrepris l’installation de médecins spécialistes (ophtalmologistes et dermatologues) et souhaite le poursuivre mais également concrétiser la réflexion en cours sur le salariat de médecins généralistes en envisageant des recrutements à très court terme qui permettraient de pérenniser leur installation et retrouver ainsi un ratio/médecin optimal.

Et n’oublions pas les grands évènements de 2021: 

  • Le 13 Juillet prochain, St Gaudens sera ville d’arrivée du Tour de France , évènement qui mettra tout notre territoire à l’honneur. Le lendemain 14 Juillet, les coureurs repassent en Comminges, sur les terres d’Aurignac. Des animations ont déjà été engagées et la prochaine : la fête du vélo le 29 mai.
  • Les Pyrénéennes : les 16, 17, 18 et 19 septembre au parc des expositions du Comminges. Une journée supplémentaire pour permettre aux scolaires de découvrir l’univers de la ruralité (prise en charge du transport par la Communauté pour les écoles du territoire). Un accent mis sur la gastronomie locale, les producteurs et les circuits courts (création d’un grand village gourmand) mais aussi sur le développement durable et l’innovation. Car cette manifestation est à la croisée des 4 axes du projet de territoire de la Communauté de Communes (développement économique, tourisme vert et culturel, ruralité et agriculture). Le montant de cette manifestation se monte à  1 198 100 HT dont la part dévolue à la Communauté s’élève à 300 000 € le reste étant subventionné par l’Europe, l’Etat, la Région et le Département ainsi que par les recettes issues de la location des stands et prestations.

Pour conclure, il est à noter que toutes les décisions ont été votées à l’unanimité.

 

 

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :