C’est par un vendredi pluvieux que s’est déroulée en deux temps (Place du 19 mars 1962 et aux monument aux morts) la commémoration du 19 mars 1962 célébrant la journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. C’est le 19 mars 1962 que prend officiellement un cessez le feu qui met fin à 8 ans de guerre en Algérie.

Un cérémonie sobre, en raison de la crise sanitaire, à laquelle ont participé  Marie-Paule Demiguel, sous préfète, Magalie Gasto Oustric, présidente de la Communauté de Communes 5C, Jean-Yves Duclos, maire de la Ville, le Président du souvenir français, le lieutenant Roland pour la Gendarmerie et le porte drapeau de la FNACA de Saint Gaudens, Roger Saux .

Des prises de parole par le président local de Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie(FNACA) : “.. Ne jamais oublier, faire prendre conscience du drame qui s’est déroulé de l’autre côté de la Méditerranée , se souvenir de cette douloureuse page de notre histoire commune dont les plaies sont encore vives en France et en Algérie, c’est savoir puiser les leçons pour prémunir les jeunes et les futures générations, c’est agir pour un monde plus juste, plus solidaire, plus fraternel….” et par Madame Marie-Paule Demiguel, sous préfète, donnant lecture  du message de la Ministre des armées “…..Nous devons continuer inlassablement à transmettre, à écouter et à valoriser les témoignages, à enseigner l’histoire de la guerre d’Algérie et en expliquer les faits et les évènements. Il s’agit là d’un engagement pour notre cohésion nationale.”

La cérémonie s’est clôturée par le dépôt de gerbes, la sonnerie aux morts et  la Marseillaise.