Dans le cadre du programme de sensibilisation aux bons gestes à la cantine, initié par les élus du conseil municipal de Rieux Volvestre en charge de l’environnement, deux opérations ont eu lieu en ce début d’année à l’école élémentaire.

Sensibilisation au bruit

La première concernait le bruit car la gestion du niveau sonore à la cantine est aussi une affaire d’éducation. S’appuyant sur des visuels du Conseil départemental, installés dans les salles de cantine, les animateurs ont expliqué aux enfants l’impact du bruit sur la santé et le bien-être. Un sonomètre leur a donc été confié, indiquant une limite à respecter. En autogestion, ils ont ainsi pu vérifier et prévenir leurs camarades lorsque la limite était atteinte. De plus, les animateurs disposaient d’un triangle (instrument de musique), dont le son léger signalait également quand cette limite était dépassée. Ces différentes actions ont fait baisser considérablement le niveau sonore dans ce lieu habituellement très bruyant, pour le plus grand plaisir des enfants, des animateurs et des agents.

Sensibilisation au gaspillage alimentaire

La seconde opération proposée, également avec le soutien de Haute-Garonne Environnement, visait à sensibiliser les élèves au gaspillage alimentaire. Dans un premier temps, les enfants ont été servis à table par le personnel de cantine, s’adaptant ainsi à l’appétit des élèves. Grâce à cette action, « les enfants goûtent plus », a indiqué un membre du personnel. De petits bacs de collecte avaient également été installés sur chaque table, dont le contenu était ensuite, trié, puis jeté à la fin des deux services dans trois poubelles de tri. Chaque jour, ces déchets ont été triés, détaillés, puis pesés, et les données reportées sur un « tableau des poids ». Enfin, les deux poubelles de tri mises à disposition ont motivé l’implication des enfants à la fin des repas dans la gestion de leurs déchets. Ces différentes mesures ont permis, selon les agents de la commune, de faire baisser le poids final des déchets quotidiens (parfois des deux tiers).

Un point sera fait avec le service enfance et jeunesse et les agents de la cantine afin de pérenniser cette démarche.

Crédit photos Sophie Chavy