Le  Collectif 8 mars soutenu par des organisations syndicales et des associations féminines avait appelé les femmes à la grève à la maison, au travail , dans la rue en cette journée du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

Une manifestation  a eu lieu en fin de matinée  sur la place de la poste animée par des chants féministes, des danses et des interventions militantes pour se poursuivre à 14 h par un tour de ville. Ce fut l’occasion de constater que peu de noms de rue portent le nom d’une femme.

“Pourquoi la grève ? s’exprime Nara du Syndicat Solidaire, “sans nous l’économie mondiale ne fonctionne pas, le monde ne tourne pas, nous produisons de la richesse gratuite (garde d’enfants, de nos aînés…), tout a été arraché par la lutte, rien n’a jamais été donné”.