Nous sommes allés faire le tour des quelques boutiques de vêtements de Muret pour tirer le bilan des soldes.

Le moins que l’on puisse dire est qu’il est mitigé.

La boutique « Mac John », située au 12 des allées Niel, a relativement tiré son épingle du jeu. Entre l’annonce de sa fermeture définitive prévue pour avril et les soldes avec un rabais de 50%, la seule boutique de vêtements « homme » de la ville a attiré les clients férus de marques comme « Serge Blanco », « Gant » ou « Meyer ». La propriétaire pourra partir à la retraite, après 10 ans dans cette boutique, avec un sentiment agréable.

La boutique « Cachou », juste en face de la médiathèque, a pu s’appuyer sur une clientèle fidèle, elle qui a ouvert sa boutique voici 23 ans. Comme elle le dit « J’ai sauvé les meubles », même si Béatrice reconnait qu’il manque l’envie, l’étincelle alors que les sorties culturelles et au restaurant sont interdites. De plus, le télétravail incite à un relâchement vestimentaire.

Enfin, « Stéphanie Boutique », place de la République, tire un bilan très moyen. Le couvre-feu à 18 heures punit les acheteuses qui ne peuvent plus passer à la boutique en sortant du travail. Il lui reste les samedis non pluvieux pour voir la clientèle. Vivement pour elle que la collection été rentre en mars pour relancer la machine !

Comme on le voit, la situation économique des petits commerçants, souvent seuls pour tenir la boutique, est quand même chaotique, même si certaines aides de l’état sont venues soutenir partiellement leur existence.