Maylie Verrier découvre la harpe à 7 ans en regardant une vidéo de la Reine des neiges jouée à la harpe.

Maylie a aujourd’hui 10 ans et demi. Elle vit avec ses parents et ses deux frères dans le petit village tranquille de Mauléon Barousse, au pied du Balès. Son papa joue de la guitare et sa maman s’est mise au piano il y a six mois. Peut-être un jour un trio familial ?

La découverte et l’amour de l’instrument

Maylie découvre donc cet instrument peu commun, ses sonorités mélodieuses et cristallines. Elle en tombe amoureuse et veut en jouer tout de suite. Une harpe Camac l’attendait sous le sapin de Noël.  « Je joue lorsque j’ai un moment de libre, cela peut aller jusqu’à trois heures par jour. Je pratique l’école à la maison (éducation libre, NDLR), avec mes parents, c’est donc plus facile pour moi. »

A 7 ans, on n’a pas toujours les bras assez longs pour aller caresser les cordes les plus éloignées. Qu’importe ! Et puis il faut quand même des bases, il faut apprendre. Un professeur de harpe ne se trouve pas si facilement dans nos contrées. Miracle, Nathalie Hoffmann, professeur venant de la Réunion s’installe dans la région. Un premier contact positif suivi de beaucoup d’autres. Nathalie s’adapte à son élève et lui dispense ses cours à domicile. Elle laisse Maylie s’épanouir. Elle est bienveillante avec elle. Deux ans de cours plus tard, Maylie est une enfant prodige. Elle compose quelques morceaux…à l’oreille.

Le conservatoire de Tarbes… et celui de Lyon

Elle souhaite progresser, aller plus haut et passe une audition au conservatoire de Tarbes devant celui qui allait devenir son professeur, Sébastien Horrer. Il est impressionné et bien entendu lui prodigue des cours particuliers.  Maylie apprend le solfège en groupe.

« J’ai l’impression d’être au Paradis lorsque je joue », confie Maylie. « Je joue aussi lorsque je suis triste. » « Lorsqu’il y a des tensions à la maison, celles-ci sont apaisées », lâche Élodie Duchesne sa maman, les yeux brillants.

« Mon but maintenant, c’est d’intégrer le conservatoire de musique de Lyon, le plus réputé. D’ici quelques années. »

Maylie mène également une vie d’enfant de son âge. Elle retrouve souvent ses copines.

Elle intervient dans des manifestations, comme récemment pour la nuit de la lecture à Clarac ( https://www.petiterepublique.com/2021/01/28/clarac-nuit-de-la-lecture-voyage-avec-des-mots/).

La lecture et la nature sont deux autres de ses passions. D’ailleurs, il suffit de se rendre sur la chaine YouTube pour s’en convaincre. Les vidéos et photos sont réalisées par sa maman Elodie, ancienne photographe.

https://www.youtube.com/watch?v=dhL_15OHRUA  / https://www.facebook.com/Nature.et.Harpe.MaylieVerrier/