Les propriétaires du restaurant « La tomate  du jardin », situé en Ariège dans le village de Daumazan, ont bravé l’interdiction d’ouvrir leur restaurant en ce lundi 1er février.

La salle de restaurant a accueilli quelques convives. Mais une trentaine de personnes, apparemment des amis du couple de restaurateurs, se sont massés devant l’entrée latérale de l’établissement pour montrer leur solidarité.

Aux dires de certaines personnes, que nous avons rencontrées, les services de gendarmerie s’étaient rendus sur les lieux, avant notre arrivée,  pour rappeler l’infraction et les conséquences encourues.

Une grande partie des manifestants, comme le montre nos photos,  ne portaient le masque. Ce qui peut interroger en Haute Garonne semble normal en Ariège.  Selon les restaurateurs “La tomate des jardins” le masque n’est obligatoire que dans 13 communes de l’Ariège et Daumazan n’en ferait partie. “En Ariège le port du masque n’est pas obligatoire en extérieur! Uniquement dans 13 communes et sur les marchés et brocantes, dont Daumazan ne fait pas parti !
C’est pour cela que les gendarmes n’ont rien dit! Quant à Lionel Sévènes il a une contre indication médicale!” selon Lionel Sévènes

Il est vrai que cette fermeture prolongée des bars et restaurants impacte les finances et le moral des gens de la profession mais, même si Daumazan reste un petit village, ce n’est pas pour autant que le virus de la covid-19 s’arrête aux limites de la commune.

Faut-il le rappeler alors que tous les indicateurs montrent une recrudescence de la pandémie!