Communiqué de presse du PCF Commingeois 

Des militants du groupe identitaire prétendent organiser des patrouilles dans les Pyrénées pour lutter contre l’immigration clandestine.

D’abord, ces néofascistes s’arrogent des missions de police, ce qui est un délit.

Ensuite, partis hier en amateurs pour un coup de bluff sur le Col du Portillon , ils monopolisent les forces de gendarmerie obligées d’assurer leur sécurité !

Enfin, ces activistes d’extrême droite vont à contresens de l’histoire et de l’avenir. L’histoire, c’est celle du Comminges, des Pyrénées : celle des 500 000 réfugié·es espagnol·es qui ont passé la frontière pour fuir le franquisme, qui se sont intégré·es à la société française et avec qui nous avons construit une culture commune. L’avenir, c’est celui d’une France ouverte et solidaire.

Corinne Marquerie, secrétaire du Parti Communiste Comminges.