Comme partout ailleurs, il n’y aura pas de cérémonie de vœux en raison de la pandémie. Rencontre avec Eric Miquel, maire, qui revient sur l’année 2020 et qui dévoile pour 2021 son projet phare : la création d’un centre municipal de santé.

L’année 2020

Covid-19

« J’ai l’impression que l’année 2020 n’a pas existé. Même si elle a été importante avec les élections municipales qui a vu notre groupe remporter la victoire. J’ai du mal à avoir des points de repères. Hormis le 16 mars où on nous a dit, vous fermez tout. Et on en est toujours au même point. Par séquences successives, on réduit la liberté des gens, les allées et venues. Il n’y a plus de vie sociale, plus de vie sportive. Avant cette pandémie, lorsqu’il se passait quelque chose d’important, c’était toujours dans les grandes villes. Aujourd’hui, en milieu rural, nous sommes impactés de la même manière. »

Le maire souligne qu’économiquement, les commerces de la commune souffrent. « Nous les aidons comme nous pouvons. Pour certains qui louent des bâtiments à la commune, nous avons pratiqué des exonérations de loyers. Mais nous ne pourrons pas le faire éternellement. Nous avons distribué aux aînés âgés de plus de 70 ans, des bons d’achat d’un montant de 30€, valables dans tous les commerces de la commune. Il y a eu des aides gouvernementales sous la forme de prêts, mais ceux-ci devront être remboursés. »

Eric Miquel indique que les vaccins devraient arrivés à l’Ehpad du Mont Royal dans la semaine du 1er février. A savoir que ces vaccinations ne peuvent être réalisées, au jour d’aujourd’hui, que par le médecin traitant ou par une infirmière mais en présence de ce médecin…

Les réalisations 2020

La rue des Pyrénées est pratiquement terminée. Restent les marquages au sol qui seront réalisés dans les semaines qui viennent. « Les travaux ont pris six mois de retard, toujours suite à la pandémie. »

L’opération maison de santé et Hôtellerie arrive à son terme. La maison de santé est en service depuis de nombreux mois. Concernant la partie hôtellerie, celle-ci devrait ouvrir pour la saison touristique. « Reste une grande incertitude : la réouverture de ce genre d’établissement, car il faut que nous trouvions un gérant. Et qui s’engagera si le gouvernement maintient les fermetures ? »

Rénovation de l’éclairage public, avec le remplacement des anciens lampadaires par des LED à faible consommation. Le programme devrait s’achever fin 2023.

Fibre en cours de déploiement.

Rénovation des menuiseries des écoles.

Projets 2021

Réfection des toitures des écoles. Étude en cours également pour la mise en place de panneaux solaires.

Carte blanche. Ralentie avec la pandémie. Elle sera relancée le moment venu avec des boutiques, dans un premier temps, se situant au bout de la rue des Pyrénées, face à la grande halle.

Centre municipal de santé en complément de la maison de santé pluriprofessionnelle. Un constat : le manque de médecins, deux actuellement dans la structure et deux dont le départ en retraite est programmé.

« Ce centre accueillera quatre médecins généralistes salariés de la commune », explique Eric Miquel. « Cela se fait déjà dans les Hautes Pyrénées (Vic en Bigorre et Aureilhan), et dans l’Aude (Tuchan). Et le recrutement s’est fait sans problème (quatre médecins à Vic en moins de trois mois). Nous allons lancer le nôtre dans les jours qui viennent.  Cela fait un an et demi que je travaille dessus. »

Ces nouveaux praticiens seront installés dans deux bureaux disponibles de la Maison de santé. Le centre municipal de santé louera ces bureaux à la commune. Ils bénéficieront d’un secrétariat qui leur sera propre. Et une permanence sera assurée le samedi matin.

J’ai proposé au village voisin, Gourdan-Polignan de faire ce centre de santé intercommunal. J’attends une réponse de leur part dans les jours qui viennent. Avoir des médecins dans un bassin de vie participe à son attractivité. C’est essentiel. »

La télémédecine et la télé radiologie sont toujours d’actualité. Elles devaient également voir le jour courant de cette année. Là encore, il s’agit d’un investissement important pour la collectivité.

Mini-golf à la base de loisirs un projet qui aurait dû être réalisé en 2020. Mais en raison de la pandémie, il était reporté. 2021 ? Pas certain.

Et pour conclure cet entretien : « tant que la pandémie sera présente, tant que nous n’aurons pas de visibilité sur l’avenir, nous ne pouvons pas envisager d’autres gros chantiers. »