C’est énorme ce que fait ce type pour le club, s’empresse de clamer la manager du Racing, Jean-Christophe Borlin. Je ne sais pas depuis combien de temps Francis est à la disposition des joueurs mais cela fait un bail, je l’ai toujours connu. Et il s’occupe de tout. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, plein hiver, comme plein été, il s’occupe des joueurs, des vestiaires, du ménage, du bricolage, des ballons… »

Originaire de Valentine, ancien boxeur, à 67 ans, Francis Lafue s’est mis bénévolement depuis plusieurs années au service du club de XIII saint-Gaudinois, club pour lequel il nourrit une passion de longue date.  Sans faire de bruit, humblement, il  reste au quotidien au service des Ours. Avec toute la discrétion qui caractérise le personnage, le bonhomme se voue aux tâches les moins nobles d’un club sportif de haut niveau, les moins nobles, peut-être, mais les plus essentielles et il y fait l’admiration de tous. Les joueurs l’adorent et le respectent.

« Francis est incontournable, on ne saurait s’en passer lâche le président Alain Lagèze. C’est une pièce ouvrière majeure. Sans lui, nous n’aurions pas de vestiaires propres, allumés, toujours en état. Il est notre intendant et pas seulement. Il possède plusieurs cartes : il s’occupe aussi de la sécurité, de la logistique liée à l’organisation de nos déplacements. Il réalise un boulot considérable sans jamais se mettre en avant. Il assure la bonne marche du club. » Le coup de chapeau est unanime. Le bénévole Francis Lafue joue un rôle essentiel, donne sans compter, c’est un un garçon humble et admirable dont le dévouement est à saluer.