Son arrivée récente au sein du Racing Saint-Gaudinois a fait l’effet d’une bombe. Le gamin détonne par sa simplicité, sa joie de vivre, son état d’esprit et sa corpulence. A 24 ans, professeur de musculation, nutritionniste dans le sport, Hamish Bentley est un joueur semi-professionnel de rugby à XV appelé à évoluer avec les Sales Sharks, un club de rugby anglais. La pandémie internationale a mis sur pause les activités rugbystiques outre-manche. Qu’à cela ne tienne et à la bonne heure, sollicité par l’entraineur du Racing Julien Gérin, Hamish est venu à Saint-Gaudens prêter mains fortes à toute une équipe. Le franco-néo zélandais est venu rejoindre son frère Kane et se montre ravi que de telles alternatives lui soient offertes.

« C’est un superbe joueur, je le connais depuis longtemps lâche Julien Gérin. Il est impressionnant par sa vitesse, sa puissance. A l’image de Kane, les deux frères affichent un excellent état d’esprit qui fait beaucoup de bien au groupe. »

« Pour moi, c’est un sacré challenge. Je suis vraiment content d’avoir l’opportunité de venir jouer au XIII à Saint-Gaudens avec mon frère… Nous nous sommes retrouvés, nous habitons ensemble. » La bombe n’a pas encore eu le temps de faire des dégâts dans les lignes défensives adverses. Titulaire indiscutable à Lézignan dimanche dernier, l’engagement du nouvel Hamish a prévalu. Le choc lui a occasionné une disjonction acromio claviculaire, une évacuation à l’hôpital de Carcassonne, 48 heures d’hospitalisation et trois mois d’arrêt avant de songer à une rééducation efficace. La déconvenue est à la hauteur de l’apport escompté du joueur. Tout le monde espère le voir en bleu au printemps.