Samedi ce fut la remise des prix du concours de nouvelles du SoueichKfé ainsi que la parution du recueil des ces nouvelles. Désormais disponible au public à Aspet à la maison de la presse d’Aspet, d’autres points de vente bientôt en Comminges.

“Quand le SoueichKfé, en mars 2020, a pris l’initiative de proposer un appel à écriture, il s’agissait avant tout de ne pas rester les bras croisés devant une situation largement subie (Covid, confinement)” explique Martial Chenut porteur de ce projet avec l’équipe du café associatif.

La proposition a fait écho dans les chaumières, 40 “écrivains de tout poils se sont attelés à la tâche. 36 textes ont été sélectionnés, faisant l’objet ensuite du fameux recueil. Présenté sous forme de concours, 3 auteurs se sont vus primés. Il s’agit de D.Bares, de Chein Dessus avec “Aimer en Comminges” qui est une plongée sous apnée dans un Comminges certes révolu mais dont le paysage est encore préservé. D.Barés est l’auteur d’un ouvrage “Entre Milhas et Chein, hier, aujourd’hui et demain” Collectage écrit et enregistré sur CD, témoignage des anciens du pays.

Le 2ème prix est attribué à André Rautz avec “Un matin, encore la guerre” récit sous fond de maison de retraite, tellement vécue par un des pensionnaires comme une incarcération qu’il finit par s’en évader. Une stratégie d’écriture très originale. A. Rautz, homme d’écriture et de graphisme travaille pour une maison d’édition artistique à Toulouse. Il l’auteur de productions littéraires signées de pseudonymes divers.

Quant au 3ème prix, “De l’art de la guerre et du confinement de Brabant en Comminges”, l’auteur en est Rémi Hatzffeld, citoyen bruxellois, qui vient en vacances à Aspet depuis 59 ans, ce qui plantera le décor de ce récit. R.Hatzfeld a écrit un livre,  “L’imposteur” édité par Pyrégraph à Estadens.

Un petit hommage à la nouvelle très touchante de Céline Servat qui ressemble à un véritable témoignage,  “Fractures” qui a le mérite de mettre une image réaliste et très touchante sur les violences faites aux femmes, aux enfants, encore accrues par le confinement.

Initiative truculente : le recueil a été envoyé à Emmanuel Macron ainsi qu’à son épouse, petite carte postale du fin fond des Pyrénées.

Le recueil est disponible sur les rayons de la maison de la presse ou vous pouvez le commander à l’adresse : billaud.alain@wanadoo.fr.