Des chants “Laissez passer les sans papières, les oubliées, les méprisées, les refoulées du monde entier…”

Des pancartes : “Contre le patriarcat, je refuse et je résiste” ” Osez le clito !” ” Féministe tant qu’il faudra”. Et des danses.

L’association “Femmes de papier” l’association Accept et le syndicat Solidaires Comminges  ont organisé une manifestation Place Jean Jaurès ce mercredi 25 novembre à l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes.

Une prise de parole de Corinne Marquerie pour Femmes de Papier :

Les violences faites aux femmes sont présentes dans toutes les sphères, dans le couple, la famille, au travail, dans la rue ou les transports publics : elles sont de toutes formes verbales, psychologiques, sexuelles, économiques, administratives…jusqu’au féminicide.

En 2019, une femme meurt tous les 2.5 jours sous les coups de son conjoint ou ex./ 1 femme sur 10 est touchée par la violence conjugale au cours d’une année/ 1 femme sur 5 au cours de sa vie/ 2 femmes sur 5 subissent de la violence psychologique au cours de leur vie /  1 salarié sur 3 déclare avoir subi du harcèlement sexuel au travail.

Viols, tentative de viols : dans plus de 90 % des cas la victime connaît son agresseur. Dans 50 % des cas, c’est quelqu’un de la famille ou son conjoint.

Femmes de Papier, association de lutte contre les violences faites aux femmes constate depuis plusieurs années que le nombre de femmes accompagnées ne cesse d’augmenter : en 2019, 118 femmes ont été accompagnées dont 104 dans le cadre de violences conjugales : une augmentation de 28 % par rapport à 2018. En 2020, ce sont déjà à la mi novembre 126 femmes accompagnées dont 113 pour violence conjugale…… Au niveau national, les signalements ont augmenté de 16 % depuis le confinement.

Lutter contre les violences faites aux femmes c’est :

  • créer des places d’hébergement d’urgence spécifique : actuellement, dans le Comminges, il n’en existe pas.
  • un réel plan de formation des professionnels amenés à rencontrer des femmes victimes de violences (de nombreuses femmes sont confrontées à des refus de plainte)
  • abandonner la mise en concurrence du 3919.
  • maintenir, renforcer, pérenniser le soutien aux associations spécialisées.

Contact : Femmes de papier (accueil de jour des victimes de violences) : 05.61.89.43.07  : femmesdepapier@free.fr

Association Accept (soutien et accompagnement aux personnes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) 06.15.03.76.95 /contact@accept-asso.org

Syndicat Solidaires Comminges : 07.68.36.62.07