La vitamine D et le Covid-19 – Académie nationale de médecine – Recommandations!

L’automne s’avance dans une majesté somptueuse de couleurs aux milles nuances de rouille dans nos forêts pyrénéennes. En même temps la luminosité est chaque jour plus faible,  comme un présage, celui du repli dans l’intimité de nos demeures pour les mois d’hiver. C’est de cette lumière et de sa contribution au monde du vivant qui nous invite à anticiper sur la question de l’immunité.

La vitamine D est une vitamine essentielle.

Elle est produite par l’action des ultra-violets au niveau des couches profondes de la peau. C’est un dérivé du cholestérol qui sous l’action des UV se transforme en vitamines D. Avec le manque de luminosité, il y a une baisse de la  production de la vitamines D.

Au dessus de la latitude de Rome, la population européenne est très carencée. En hivers, 80/100 de personnes en seraient  carencées. Le manque de soleil réduirait de  90/100 les apports en Vitamines D. L’espèce de l’homo-sapiens venu d’Afrique aurait mis des milliers d’années à ce que la peau s’éclaircisse pour une meilleure captation de la lumière et la fixation de la vitamine D sous nos latitudes. C’est dire à quel point la luminescence est une des conditions de la vie de notre espèce entre autres.

La vitamine D est une complémentation indispensable à l’entrée de l’hiver.

Une supplémentassions en vitamine D devrait être systématiquement recommandée dans nos contrées, au vu des effets bénéfiques que ce traitement pourrait avoir sur le système immunitaire.

Dans un communiqué du 22 mai, l’Académie nationale de médecine préconise l’utilisation de la vitamine D comme adjuvant à toute forme de thérapie pour le Covid-19. Elle rappelle que  c’est une mesure simple, peu coûteuse et remboursée par l’Assurance maladie.

  • Elle confirme sa recommandation d’assurer une supplémentation en vitamine D
  • Soit pour les plus de 60 ans atteints du Covid 19 de 50000 à 100000UI en cas de carences, à voir avec le médecin traitant.
  • Pour les moins de 60 ans atteints du Covid 19 800 à 1000 UI/jour

Pour les plus de 60 ans, le risque est encore plus élevé, notamment avec le vieillissement de la peau.

  • Notre vulnérabilité en hiver devant les agressions virales est liée à cette carence en vitamine D, expliquant ainsi qu’en saison ensoleillée ces mêmes virus bien présents semblent moins actifs.
  • Elle est également bénéfique dans la résistance à d’autres pathologies : la sclérose en plaque, le psoriasis, les troubles de l’humeur, etc.

Pour rappel

  • la vitamine D améliore la réponse immunitaire
  • elle augment l’activité des globules blancs
  • elle contribue à la production de substances antibactériennes, anti-infectieuses et antivirales.
  • Cette complémentation s’associe à celle des autres complémentions en vitamines B et en oligo-éléments, notamment le Zinc pour son potentiel immunitaire antiviral. Des offres et des conseils sont disponibles en pharmacie sur les compléments associés au Zinc, en veillant à la lecture des recommandations concernant d’éventuels effets secondaires, notamment avec les comprimés effervescents.

 

Nota : Voir Vitamine D et Covid-19, le communiqué de l’Académie nationale de médecine du 22 mai 2020. Par Laura Martin Agudel, La revue du praticien.