Communiqué du collectif de parents d’élèves :

“Depuis la rentrée scolaire du lundi 2 novembre, malgré la coopération parentale à cette nouvelle mesure sanitaire qui consiste à rendre obligatoire le port du masque à partir de 6 ans, la scolarisation semble difficile pour de nombreux enfants qui ont du mal à respirer durant 8 heures par jour. Nous les comprenons, les adultes n’en font pas autant.

Comment réagir face à des enfants qui ne souhaitent plus aller à l’école, se plaignent de maux de tête et de ce qu’on leur impose au quotidien ?

Pour de nombreuses familles, le mal-être des enfants à l’école ne peut être passé sous silence.

Que feriez-vous? Choisir entre deux éléments essentiels et vitaux : socialiser et laisser respirer ces enfants.

Le dilemme est de taille. Un certain nombre de parents s’interrogent et s’alarment. Quelles sont les conséquences du port du masque sur des enfants de cet âge?

Sans réponse claire de la part du corps médical, du gouvernement, à l’appel national, des parents d’élèves de plusieurs écoles du canton retirent leurs enfants des écoles, tous les vendredis (Écoles de Sengouagnet, Lourde, Izaut-de-l’Hôtel, Couret, Ganties…).

D’une part pour soulager les enfants de ce port du masque durant 40 heures/semaine et d’autre part pour contester ce nouveau protocole sanitaire.

La solution face à cette crise sanitaire est-elle vraiment celle qui s’impose aujourd’hui à nos enfants ? Le port du masque est-il bien utile à cet âge là ?

Il semble urgent de reconsidérer le protocole en vigueur et l’obligation relative au port du masque pour garantir un retour à une scolarité sereine pour tous”