Du fait du contexte sanitaire, la cérémonie du 11 novembre  qui commémore la signature de l’Armistice de 1918 s’est déroulée dans des circonstances très particulières : pas d’office religieux, pas de population, absence des portes drapeaux et des élèves des écoles primaires et secondaires.

Pourtant ce jour revêt une importance particulière, car c’est le centenaire du choix du soldat inconnu qui était conduit le 11 novembre 1920 à l’Arc de Triomphe de Paris. Il symbolise l’ensemble des morts pour la France et sa tombe est devenue l’un des hauts lieux de la mémoire nationale. Et cette mémoire vit dans chacun de nos monuments aux morts.

Une cérémonie très sobre  devant le Monument aux morts de Saint-Gaudens : après le dépôt de gerbes, la lecture du message officiel par la sous-Préfète, l’appel des morts pour la France, la Marseillaise a été entonnée.