Les commémorations du 11 novembre étaient autorisées mais le public n’était pas admis, ce en raison du covid 19.

A Montréjeau

Une cérémonie on ne peut plus simple. Deux gerbes étaient déposées. L’une par Eric Miquel, maire et l’autre par Guy Balat, membre de la FNACA. Une minute de silence était observée.

Participaient également à la cérémonie : Philippe Brillaud, adjoint à la mairie, André Busato, président de la FNACA de Montréjeau et Séraphin Francisco, capitaine du centre de secours de Montréjeau.

A Ponlat-Taillebourg

La particularité de ce village est de posséder deux monuments aux morts. Deux cérémonies étaient donc organisées en présence d’une partie du conseil municipal.

Le maire Gilles Fourties faisait observer une minute de silence après que la petite Anaïs ait déposé la gerbe. Il lisait ensuite le texte de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des armées.

Jean Burguion, porte-drapeau pour les anciens combattants du village égrenait la trop longue liste des Morts pour la France. Le maire reprenait ensuite la parole et citait tous les soldats français morts pour la France en 2020.

Avant de se quitter, la Marseillaise était entonnée par les participants.

A Saint Plancard

Marie-Hélène Fontaneau, maire, quelques conseillers et un porte-drapeau commémoraient l’armistice du 11 novembre 1918.