Communiqué de presse du groupe d’opposition du conseil municipal de Saint Gaudens

Le plan de relance offre des possibilités de financement nombreuses et variées pour la concrétisation de projets. Le tout est d’en avoir.

Certes Saint-Gaudens a obtenu une aide au financement de 2 projets dans la catégorie Rénovation énergétique et modernisation des équipements sportifs :

  • la rénovation du gymnase du Pilat, effectivement une nécessité, situé au cœur de la ville,

  • un Pumptrack au lac de Sède, un équipement qui aurait pu trouver place plus près du centre- ville, les zones désaffectées ne manquant pas.

2 dossiers sur 49 en Haute-Garonne, cela reste modeste pour une sous-préfecture.

Il aurait été possible de demander bien davantage.

D’autres champs du Plan de relance pourraient bénéficier à la dynamisation de Saint-Gaudens. Voici quelques exemples :

  • Le soutien à la prise en charge des animaux abandonnés : voilà qui pourrait aider à rénover les installations de la SPA,

  • Structuration des filières locales au travers des projets alimentaires territoriaux : à travailler avec le PETR Comminges Pyrénées mais des actions communales sont possibles pour créer un espace de vente directe pour les producteurs en centre-ville,

  • Fonds pour le recyclage des friches : une action sur le foncier bâti à mettre en lien avec le projet de requalification urbaine portée par l’ORT. Cela rentre exactement dans le cadrage de l’Etat mais malheureusement nous sommes trop en retard dans le déploiement de l’ORT pour proposer quelque chose dans les temps. Dépôt de la candidature au 1er trimestre 2021.

  • Jardins partagés et agriculture urbaine : créer dans la ville des lieux alliant un jardin potager pour une alimentation saine, du partage et une vie sociale. Des emplacements existent pour le faire au plus près du cœur de ville et développer l’attractivité de l’habitat, en cohérence avec l’ORT.

Voilà ce que pourrait être la feuille de route de Saint-Gaudens pour bénéficier pleinement du Plan de Relance. Ce sont nos propositions. A défaut d’un échange en Conseil Municipal, nous espérons que cet article permettra à Monsieur le Maire d’ouvrir le dossier.

Les élu.es Gauche Ecologie de Saint-Gaudens

Annabelle Fauvernier, Frédéric Imbert, Corinne Marquerie, Yves Cazes