Dans le cadre de son Plan régional d’actions contre le racisme et l’antisémitisme et en partenariat avec les fédérations des radios associatives d’Occitanie, l’Association Régionale des Radios Associatives (ARRA) et le Collectif des Radios Libres d’Occitanie (CRLO), ainsi que le Club de la presse, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée organise, le 7 novembre, une journée de sensibilisation et d’information sur les ondes des radios associatives d’Occitanie.

Tout au long de la journée du 7 novembre, des programmes originaux (débats, interviews, et reportages) seront diffusés par 62 radios associatives regroupées au sein des fédérations de l’ARRA et du CRLO. Des personnalités reconnues seront ainsi invitées à intervenir et témoigner, parmi lesquelles Jean-François Mignard de la Ligue des Droits de l’Homme, la Défenseuse des droits Claire Hédon, ou encore la cheffe de mission France à Médecin Sans Frontières, Corinne Torre. Plusieurs émissions ont été enregistrées dans les territoires, en lien avec les publics concernés par l’action, notamment les jeunes en lycées et collèges, afin de les sensibiliser et de les familiariser avec les médias.

Les programmes détaillés, les fréquences des radios mobilisées, ainsi que les podcasts des émissions sont à retrouver en ligne : http://radios-arra.fr/ et https://www.crlo.fr/. Ces émissions pourront ainsi être utilisées par tous les acteurs et actrices de la lutte contre le racisme et de l’antisémitisme.

« Le nombre d’actes racistes et antisémites ne cesse d’augmenter sur le territoire français, il est urgent d’agir pour l’égalité de toutes et de tous, dans le respect de la laïcité et des différences ! Terre d’accueil, l’Occitanie est riche de ses diversités, quelles que soient les religions, quelles que soient les origines de ses habitants, qui ont tant apporté à notre Histoire commune. La sensibilisation et l’éducation, outils clés de cette journée, permettent de lutter contre les discriminations. Les programmes diffusés le 7 novembre mettront en lumière les acteurs publics et associatifs agissant au quotidien pour le vivre-ensemble. Il s’agit aussi de permettre aux personnes concernées de faire entendre leur voix dans les médias dont un des rôles essentiels est de favoriser le dialogue. Notre jeunesse est malheureusement de plus en plus exposée aux préjugés, aux infox, et c’est aujourd’hui encore plus qu’hier, par l’éducation, le débat d’idées et l’information que nous les déconstruirons. Je tiens donc à saluer le travail des radios associatives d’Occitanie qui participent pleinement à ce combat si essentiel. Dans le contexte actuel, il est plus que jamais utile de réaffirmer nos valeurs de liberté et de tolérance » a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

Focus sur le Plan régional de lutte contre le racisme et l’antisémitisme

Avec ce Plan d’actions pour la période 2020-2023, adopté en mars dernier, la Région propose une nouvelle contribution mieux concertée et coordonnée. Elle augmente de 50% son intervention financière pour un montant de plus de 12,6 M€ et propose de nouvelles actions directes et concrètes qui amplifieront celles des secteurs associatifs, publics et privés.

3 objectifs et 10 actions concrètes :

– Déconstruire les préjugés, éduquer à l’antiracisme et valoriser la citoyenneté :

1. Jouer et déjouer les stéréotypes auprès des jeunes, en leur proposant un jeu vidéo pédagogique (serious game – automne 2021) ainsi qu’en produisant des mini-séries contre le racisme.

2. S’engager contre le racisme et l’antisémitisme et développer l’esprit critique en finançant de nouveaux projets éducatifs par le renforcement de l’appel à projets Occit’avenir, la promotion du concours régional de courts-métrages « Discrimétrages », ou encore le lancement de l’opération Esprit’critik portée par le Club de la presse pour s’attaquer aux fakes news et aux thèses racistes et complotistes.

3. Sensibiliser les jeunes à leurs droits et devoirs de citoyens, et élargir leurs horizons. Déploiement du programme JADE (Jeunes Ambassadeurs des Droits pour l’Égalité) en partenariat avec le Défenseur des droits et l’association Unis-cité Occitanie.  Pour 2020-2021, huit jeunes en service civique ont la mission d’intervenir dans les départements du Gard et de la Haute-Garonne, en binôme, auprès de leurs pairs, pour promouvoir les droits de l’enfant, l’égalité et la non-discrimination. L’objectif est d’amener les futurs citoyens et citoyennes à identifier les discriminations pour mieux les prévenir.

– Transmettre l’histoire et les mémoires

4. Connaitre et comprendre les histoires et mémoires croisées en Occitanie en développant de nouveaux moyens et évènements de valorisation du patrimoine mémoriel de l’Occitanie : mise en place d’un label Grands Sites d’Occitanie (GSO) des Mémoires en collaboration avec le Mémorial du camp de Rivesaltes et les associations, création d’un festival des Mémoires, soutien à la production et à la diffusion d’œuvres audiovisuelles, littéraires ou artistiques.

5. Renforcer les coopérations internationales, en participant notamment au réseau européen de lutte contre le racisme et l’antisémitisme et via le développement de partenariats internationaux.

6. Favoriser la transmission et l’explication du principe de laïcité en élargissant l’accès aux formations, en partenariat avec les universités.

– Accompagner les organisations dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme

7. Soutenir l’action des associations, des citoyens, et favoriser l’éducation populaire en donnant aux associations un accès facilité à des moyens logistiques sur tout le territoire et en renforçant l’aide financière régionale. La Région invitera, via un budget participatif en 2021, les citoyens, collectifs et associations à proposer des projets innovants pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme en ciblant notamment les jeunes. Elle accompagne également le mouvement sportif dans ses actions de sensibilisation à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme au sein des clubs et des associations sportives.

8. Accompagner le monde du travail dans les actions contre les discriminations raciales, par le développement d’échanges et d’actions de sensibilisation auprès des équipes Ressources Humaines dans les entreprises dont les organismes de formations et d’orientation.

9. Fédérer les acteurs, faire savoir, contribuer au dialogue, au faire-ensemble, et rendre accessible et visible leurs initiatives, par la création d’un Comité régional de la vie associative permettant de créer des synergies entre les différents intervenants. La Région mènera également une grande campagne d’information, notamment dans les transports régionaux (TER, autocars) et dans les gares, rappelant que le racisme et l’antisémitisme sont des délits, et invitant à porter plainte et/ou à témoigner.

10. Poursuivre dans l’exemplarité et agir au plus près des agents de la Région, par des modules de sensibilisation contre les discriminations et la mise à disposition d’outils de prévention des radicalisations.

 

+ d’informations sur la journée du 7 novembre et sur le plan régional : https://www.laregion.fr/plan-racisme-et-antisemitisme