Georges Méric, Président du Conseil départemental, réagit après  l’allocution d’Emmanuel Macron, Président de la République.

“Le président de la République a annoncé mercredi soir un reconfinement de la population pour une durée minimale de quatre semaines. Face à l’évolution alarmante de l’épidémie, la priorité absolue est de protéger la santé du plus grand nombre avec des mesures fortes et sans ambiguïtés.

Je regrette les tergiversations du gouvernement ces dernières semaines et les décisions prises au compte-goutte, qui nous ont fait perdre un temps précieux contre la maladie. Nous faisons face à un virus très contagieux et très pathogène, pour lequel il n’existe pas encore de vaccin, ni de traitement. Il est donc impératif de briser les chaines de transmission de la Covid-19.

En parallèle, nous devons être prêts à faire face au tsunami social et la casse économique qui vont frapper le pays et le territoire haut-garonnais et dont nous constatons déjà les effets.

Les services du Conseil départemental restent pleinement mobilisés pour répondre à la forte demande sociale : les trente Maisons des solidarités continuent à assumer leur activité de proximité au bénéfice de nos concitoyens les plus fragiles.

Alors que nous attendons près de 40 000 allocataires du RSA d’ici la fin de l’année, soit une hausse de 10% par rapport à l’an dernier, la collectivité a augmenté son budget alloué au RSA de 30 M€. Il s’élèvera à environ 240 M€ en 2020, au lieu des 211 M€ prévus au budget initial.

Afin de soutenir les plus précaires, le Département a décidé de pérenniser le dispositif des bons solidaires, créé en avril dernier, destinés aux achats alimentaires et d’hygiène de première nécessité. Plus de 38 000 foyers en ont déjà bénéficié.

Par ailleurs, les fonds exceptionnels de soutien aux personnes ayant subi des pertes de revenus, aux mondes associatif, culturel et touristique, instaurés par le Département au début de la crise sanitaire, sont prorogés jusqu’à nouvel ordre pour soutenir les acteurs du territoire dans cette période très difficile.

Les citoyens font preuve chaque jour d’une résilience à toute épreuve et d’un grand sens des responsabilités face aux mesures sanitaires restrictives mais malheureusement nécessaires. Nous devons poursuivre nos efforts pour lutter efficacement contre l’épidémie et accompagner les personnes vulnérables, qui subissent de plein fouet les effets dévastateurs de cette crise.”