C’est par un hommage appuyé à Samuel Paty que la séance du conseil municipal du 26 octobre débutait.

La réunion du conseil municipal,  covid oblige, se tenait ce lundi 26 octobre dans la salle des fêtes. Ce afin de respecter la distanciation physique et les gestes barrières.

Avant de démarrer la séance, le maire Eric Miquel, à l’appel de l’AMF (Association des maires de France), fait observer une minute de silence en hommage à ce professeur, Samuel Paty, assassiné devant son collège à Conflans Sainte Honorine le 16 de ce mois. Il passe la parole à Michel Capomasi, adjoint en charge des écoles.  Celui-ci rend alors un hommage fort au professeur. « C’est notre devoir collectif de rendre hommage, au professeur, au citoyen.  ./. Samuel est mort au nom de la liberté d’expression. ./. L’école est le lieu où se développe l’intelligence, le savoir, la culture. Elle est là pour l’éducation des enfants. Il faut rendre l’école plus forte. »

Le texte entier sera joint au procès-verbal de la séance. Il sera également reproduit dans le prochain bulletin municipal.

Jérôme Baron, conseiller d’opposition et par ailleurs directeur du CFA de Gourdan Polignan, souligne qu’il est, comme les enseignants du centre, confronté à des jeunes violents. « Ce ne sont pas nos petits Commingeois, mais des jeunes venant des banlieues difficiles de Tarbes ou Toulouse. Il y a trois semaines, une provocation à propos du port du voile. Et on est taxé de facho ou de raciste. »

Un nouveau conseiller municipal

Après l’approbation à l’unanimité des membres présents ou représentés (comme tous les autres points), du PV de la séance du conseil municipal du 10 juillet dernier, le maire présente un nouveau conseiller municipal. Il s’agit de Nicolas Simon qui était sur la liste de Jérôme Baron. Il remplace Pierrette Fénard qui elle-même devait remplacer Guy Lorenzi démissionnaire.

Un marché au gras ?

Parmi les points traités, celui de la création d’un marché au gras. “Le dimanche matin, il n’y a pas de marché de ce type entre Pau et Toulouse”, souligne Eric Miquel. Ce marché se tiendrait le dimanche matin du 15 novembre au 31 mars. Plusieurs producteurs et transformateurs de canards gras sont partants. A côté d’eux, il y aurait également des producteurs de légumes et autres produits locaux. Si l’ensemble des conseillers vote pour, la décision finale en revient au préfet.

Renouvellement du parc d’éclairage public

1.135 points lumineux sont répartis sur toute la ville. Depuis 2008, la municipalité s’attache à les remplacer par des moins énergivores. Plus de 10% restent encore à changer. Un programme proposé par le SDEHG (Syndicat départemental d’électrification de la Haute-Garonne), sera réalisé sous trois ou quatre ans. Les luminaires seront des Leds ou à basse tension. Et à partir d’une certaine heure de la nuit, leur intensité lumineuse sera réduite afin d’accentuer les économies d’énergie.

Jérôme Baron et Nicolas Simon soulignent qu’il serait judicieux d’aller plus loin en interrompant totalement l’éclairage public une partie de la nuit.

Aménagement d’un croisement dangereux

Le croisement de l’avenue de Mazères avec la rue Jeanne d’Arc est dangereux. Les automobilistes venant de Mazères roulent à vive allure et ne respectent pas la priorité à droite. De plus, ce croisement est à proximité de l’école Sainte Germaine. Un essai avec un rond-point franchissable n’a pas été des plus concluants. La solution retenue est un plateau surélevé. Les travaux seront réalisés par le SIVOM.

La commune rejoint le dispositif ORT

Le dispositif ORT (Opération de revitalisation territoriale), est là pour aider financièrement les communes à redynamiser leur centre-ville. Il peut s’agir de travaux de voirie, d’aménagement urbain ou encore d’aides pour les commerçants. La présidente de Région Occitanie et la Sous-préfète de Saint-Gaudens sont très favorables à ce que Montréjeau rejoigne ce dispositif. A signaler que la commune de Saint-Gaudens en bénéficie déjà.