ELLES : 1 Gardien ( 48 ième)

JET : 0

Si l’optimisme n’était pas de mise avant la rencontre force est de reconnaître que seule compte la réalité du terrain. Avec une équipe remodelée, les verts sans complexe face au 3 ième du championnat ont joué avec leurs armes à savoir l’envie, le courage, la solidarité et du football tout de même. Les conditions de jeu (match à 16h) et une météo  favorable vont encourager les amateurs de football à se déplacer.

La JET met progressivement sa patte sur le jeu mais aucune action tranchante à l’image de la frappe timide de Tokple (15 ième) d’un côté ou la tête d’Ottonelli (25 ième) côté local.

Le football plus académique des visiteurs manque d’efficacité et l’ELLES au fil du temps résiste bien. Le score de parité au repos convient bien vu la tournure des évènements .

Gardien concrétise sur une des rares occasions

Dès la reprise, Gardien se joue de la défense de la JET et vient tromper l’infortuné Dossou (48 ième) qui passait là une après-midi tranquille. Volontaires à souhait, portés par ce but marqué, remettant sans cesse le coeur à l’ouvrage, les verts vont déstabiliser moralement une équipe qui présentait plus d’assurance en première période. L’ELLES plie mais ne rompt pas malgré les coups de boutoir le plus souvent stoppés par Combe ou même son homonyme Combes qui sauve ses partenaires d’une égalisation à la 80 ième minute! Il n’est pas question de verrouiller derrière mais de former un bloc le plus hermétique possible dans toutes les zones du terrain. Lucides jusqu’au bout les verts vont contenir leur adversaire et goûter aux joies d’une première victoire arrachée avec le coeur.