Barbazan, Luke Johnson ouvre les samedis musicaux,

Les idées sont dans la grange, elles y foisonnent et se répandent plus intelligemment que certaines déconvenues d’une nouvelle époque. Pour rétablir le lien social, consommer sans consumer, vivre pleinement la convivialité et préserver la planète. On ne vantera jamais assez le mérite de ceux et celles qui s’attachent à vivre dans un monde qu’ils empruntent à leurs enfants. Géraldine Dutheil et ses ami.es sont de ceux-là. Sa société, créée en 2019, offre sur la place de Barbazan un café-épicerie, un espace de travail partagé, un lieu de rencontres pour mûrir la réflexion, développement d’activités, ateliers, concerts et festivals. 8, avenue du Lac. La grange est ouverte 7/7j de 16 à 20h et on n’y déguste pas que les fameux produits du terroir. Parce que la culture et l’art sont essentiels aux plaisirs préservés de la vie, même en temps troubles, le staff propose dorénavant chaque samedi soir un concert. Samedi dès 18h30, seul avec sa guitare, l’immigré anglais Luke Johnson a eu l’honneur d’ouvrir les samedis musicaux. Il a bercé l’assistance venue se régaler les sens et les papilles. Ses justes interprétations acoustiques ont ravi un public averti, reparti conquis et repu. Il est fort à parier que l’idée va faire des émules et que le succès à venir du rendez-vous pérennisé va grossir comme boule de neige. Samedi 31 octobre : Enselme Edorh, blues. Samedi 7 novembre : Océane Desbruères.