Francis Teles est présent sur le marché de plein vent depuis 1968.

A l’entrée du marché de plein vent, boulevard de Lassus, ambiance musicale. Les chalands ralentissent, s’arrêtent devant le stand De Francis. « Le refuge », les chants basques et autres passent en boucle.

« J’ai commencé les marchés en 1968 », confie Francis, 75 ans, résidant à Bernac Debat (65). « Je vendais des 33 et des 45 tours mais aussi des 78 tours. J’en ai encore en stock. Les 33 tours reviennent d’ailleurs à la mode. Cela marchait bien. A l’époque, je faisais sept marchés. Aujourd’hui, plus que trois (Bagnères de Bigorre, Montréjeau et Tarbes le dimanche matin). Mais c’est fini à présent. Les téléchargements sur Internet ont tué le marché des CD. Je viens ici pour me distraire. Parfois, le chiffre d’affaires de la matinée ne rembourse pas le carburant. »

Qu’importe, après une interruption de trois mois pour cause de maladie, Francis est revenu sur le marché, bon pied, bon œil. Si vous êtes nostalgiques des années 1960 à 2000, vous trouverez votre bonheur sur son étal. Et même encore des cassettes audio. Vous savez, ces petits boîtiers en plastique contenant une bande enregistrée. Bande qui parfois sortait et qu’il fallait rentrer au moyen d’un crayon. Mais les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre… Nostalgie.