Rugby à XIII, nationale 1

Aspet XIII : 28 –

Gratentour : 12

Président d’un club de rugby à XIII en temps de pandémie n’est pas de tout repos. A la tête du club de rugby d’Aspet, Jean-Yvon Masse peut en témoigner. La mise en application du protocole sanitaire est rigoureuse et impose des règles pas toujours évidentes à surmonter. Les joueurs sont prêts mais les matchs sont reportés, annulés. Quand une partie se dessine, les équipes se dispensent de vestiaires, de douche, le public de buvette. Les sponsors se défilent, les recettes ne rentrent plus. L’endormissement de la meute de Loups a été évoqué. Les temps sont durs.

Les Aspétois ont néanmoins bravé les conditions draconiennes en recevant samedi soir Gratentour, dans le cadre de la seconde journée du championnat de nationale 1. Ayant été privés de première journée, reprenant la compétition après plus de six mois d’intersaison, les Loups, d’abord fébriles, sont entrés très vite dans l’eau froide, cueillis par des adversaires opportunistes qui n’ont pas attendu plus d’une minute pour déflorer le score. Qu’à cela ne tienne, la meute ne s’est pas démobilisée. A force de ténacité, les hommes de Ludovic Meynaud ont su se ressaisir, se reprendre et marquer deux essais avant la mi-temps (12-4 à la pause). En seconde période, ils ont plus que dominer leurs adversaires en offrant à leurs spectateurs un dernier quart d’heure d’anthologie ponctué de trois essais. « Je suis pleinement satisfait, déclarera Ludovic Meynaud. Tous les joueurs ont été unanimement bons, tout le monde est content. » S’il s’avère autorisé, le déplacement à Ramonville le week-end prochain confirmera la bonne forme des Aspétois requinqués.