Entre ce qui a été perdu et ce qui va se gagner

Fer de lance du sport commingeois, le Racing Saint-Gaudinois poursuit sa reconstruction et entend bien se donner les moyens de briller à nouveau sur le devant de la scène treiziste. Le club vient de reconduire son assemblée générale dans son home sweet club du Saudet. La crise sanitaire a certes restreint son nombre de membres présents, néanmoins les dirigeants ont partagé le plaisir d’y accueillir bon nombre d’édiles, M. le maire Jean-Yves Duclos et son adjoint M. Eric Heuillet , le député Joël Aviragnet, La présidente de la Communauté de communes, Mme Gasto Oustric et son attaché Jean-Charles Dasque, venus exprimer l’attachement et le soutien politique à un club et une discipline sportive qui assurent la renommée de la ville.

Le bureau des dirigeants est tacitement reconduit. Les deux co-présidents Abdel Kebdani et Alain Lagèze, la trésorière Monique Talazac, la secrétaire Christiane Greize et l’attaché à la communication et aux partenariats Gilles Dumas, figure de proue historique, partagent les mêmes ambitions. Dans l’énoncé des différents rapports annuels, Abdel Kebdani  a déploré que la saison passée, avortée à cause du covid, ait tant frustré un club et une équipe qui commençait à trouver sa croisière et à être compétitive, qui préservait de bonnes chances en coupe, avec des adversaires à portée de griffes. En 2020, le Racing a mené de larges actions auprès des écoles, installé une salle individuelle de musculation, mené des travaux sur son stade et créé une équipe féminine qui entend poursuivre l’aventure. Les deux entraîneurs Gaudens Kebdani et Alain Arréou en auront la charge cette année. Le bilan financier reste équilibré malgré la suppression de trois matchs à domicile, de deux repas d’avant match, d’un vide-grenier, de lotos et de concours de belote qui, recettes annulées qui ont représenté un manque à gagner estimé à 50 000€.

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, les esprits  se tournent vers les compétitions à venir. Le championnat élite 1 débute le 2 novembre. Les hommes de Julien Gérin ont repris assidûment les entraînements collectifs. Leur niveau de préparation, leurs ambitions individuelles, les retrouvailles et la bonne ambiance générale confèrent à un esprit d’équipe très prometteur.