Ce 15 septembre 2020, Marcel Jourda a eu 100 ans ! Et c’est avec un réel plaisir que son auxiliaire de vie, la dévouée et très gentille Danielle, a organisé une petite rencontre pour fêter ça !

Elle avait invité ses enfants mais sur les sept, seules les deux filles, Nicole et Danielle, avaient pu se libérer, les cinq garçons étant soit loin, soit encore en activité.

Mais tout le monde se retrouvera samedi pour un repas en famille complète. Les deux infirmières qui passent tous les jours, Lydie et Alice, étaient venues faire un coucou à Marcel ainsi qu’un couple de voisins.

Ce charmant jeune homme est parfaitement autonome puisqu’il vit dans sa maison, fait sa toilette tout seul !

Mais le « pire » est qu’il nous raconte sa vie comme si c’était hier ! Trop jeune pour partir à la guerre, il rentre dans la police (Il sera envoyé à Tulle pour gérer les 99 pendaisons de la sinistre division « Das Reich » le 9 juin 1944, entre autre, ce qui le marquera au point de démissionner). Il part alors en Algérie et est recruté, comme il est aussi menuisier formé dans les usines Dewoitine, comme personnel civil de la Défense à Alger.

Lors du rapatriement, il sera affecté dans plusieurs établissements aéronautiques (La base d’hydravions de Cazaux, 12 ans au C.E.A.T. de Jolimont, chef d’équipe sur une base de vol à voile à la Banne d’Ordanche dans le Puy de Dôme).

A son départ à la retraite, il construit avec l’un de ses fils sa maison à Lavelanet de Comminges !

Et ainsi de suite, toujours passionné de tous les modes de musique et des films de western, toujours exprimant sa volonté, toujours capable de dire, de raconter, mais sans aucune nostalgie, si ce n’est celle de ne plus pouvoir faire danser ses filles.

Merci à Danielle, sa précieuse aide quotidienne, qui nous a contacté et qui était très émue de fêter le premier centenaire accompagné par la structure muretaine l’A.Boréale.