XIII, le retour des treizistes,

Voilà plus de six mois que chacun d’entre eux s’entraînait seul dans son coin, consciencieusement, avec le même objectif en tête. Mercredi, les treizistes saint-gaudinois se sont enfin retrouvés, sur leur pelouse mythique du Saudet pour une reprise des entraînements collectifs. «  Enfin, l’effectif est au grand complet se plait à savourer l’entraîneur Julien Gérin. Après trois mois de préparation individuelle personnalisée, nous allons désormais nous retrouver chaque mercredi et chaque vendredi, entre nous, avec les juniors, et entrer dans le vif du sujet ! L’intersaison est très longue… » Le groupe apparait rieur, soudé et personne ne dissimule sa joie de retrouver les autres. Les pectoraux, les épaules et les biceps se sont raffermis. « J’ai rarement vu un tel travail individuel mené en intersaison, confie le président Alain Lagèze. Tout le monde s’est renforcé. Les gars sont sérieux, ils ont envie… »

Si l’équipe peut déplorer le départ de ses trois Australiens dès les premiers jours de l’épidémie, elle saura sans doute se satisfaire des retours à la maison des copains Brad Wall et Josh Coyle, de la venue du Néo-Zélandais Kane Bentley et du dragon Guillaume Gorka. L’an passé, les adhésions de Théo Delage, Thibault Franck, Sylvain Masuaute, Jack Wilshere avaient considérablement raffermi le groupe. Il apparait cette année uni par un excellent état d’esprit de camaraderie, avenant, plaisant, conquérant de surcroît. Tous clament le même désir, la même envie, le même objectif : briller en phase finale. Les joueurs ont un réel talent. S’ils parviennent tous à se mettre au service du jeu collectif, ils jouiront alors d’un vrai potentiel. Julien Gérin n’aura que des atouts dans son jeu et là, çà va faire mal.

BR