L’annulation de l’international Open Engie progammé lors de la première semaine de septembre a laissé des courts vides qui ne le sont pas restés longtemps. Sous l’impulsion de l’éducatrice du tennis Saint-Gaudinois, Marion Chave, la clé a été mise au panier et les portes sont restées ouvertes durant plusieurs jours. « Nous avons reçu pas mal de monde, explique l’intéressée. Jérémie Euphrasie et moi –même nous nous sommes relayés pour assurer une permanence. Beaucoup de nouveaux joueurs sont venus essayer  et beaucoup entendent adhérer au club dès la rentrée. Beaucoup de gens ont aussi appelé. Nous compterons environ 30% de nouveaux membres. Bien sûr, il est toujours possible de s’inscrire, soit en venant aux deux prochaines permanences du bureau, réservées aux retardataires, mercredi de 10h à 18h et samedi de 9h30 à 12h, soit en m’appelant (06. 76.92.31.09) ».

Le président du club, Michel Burnet ne cache pas sa déception d’avoir du, à l’unanimité du comité organisateur, annuler le tournoi international. « C’était la décision à prendre, raisonnable, vu les contraintes sanitaires imposées. » La prochaine édition de l’Open Engie est programmée du 10 au 17 mai 2021. D’ici là, le club de tennis saint-gaudinois tentera crânement sa chance dans le championnat féminin de nationale 1. Le talent et le niveau de compétition d’Ariadna Marti, d’Eva Rutarova, d’Eden Silva et des deux nouvelles recrues Maria Guttierez et Emily Appleton laissent entrevoir de bonnes chances de succès. Parallèlement, les équipes féminine et masculine, inscrites respectivement en championnats DQDN3 et DQDN4, nourrissent elles aussi d’ambitieux objectifs. L’intégration dans l’équipe hommes de Jérémie Euphrasie s’avère un renforcement indéniable.