Samedi, à la maison pour tous, le CHB tenait son annuelle assemblée générale, un rendez-vous incontournable qui a intéressé de nombreux adhérents, masqués comme il se doit. Le club de handball commingeois compte aujourd’hui  215 membres de tous âges répartis en catégories masculines et féminines, de la nouvelle section ouverte du baby hand aux équipes seniors inscrites en compétition dans différents championnats. A la tête d’un bureau reconduit, le président Pascal Perpignan a débuté la séance en lisant son propre rapport, en déplorant que « le début de saison tonitruant » n’ait été entaché par la suite « par un covid qui en a coupé l’élan ». Les différents entraîneurs présents ont ensuite dressé le bilan sportif de leurs équipes respectives. L’ambiance conviviale et familiale qui règne au sein du club n’est pas un vain mot, l’assemblée s’est ponctuée par un apéritif qui a fait tomber les masques, remplacés par les rires francs, témoignages de la bonne humeur générale. La rentrée devrait vite remettre les pendules à l’heure et le CHB retrouver ses couleurs rose et noire aux avant-postes de poules, les objectifs prochains étant clairement définis. Chaque équipe prétend forcément en 2020-2021 gravir son propre échelon.

Samedi 12 septembre, après avoir marqué une semaine d’informations transmises dans les écoles, les commerces et à travers une importante campagne d’affichages, le CHB ouvrira grandes les portes du gymnase Jacques Ferjoux à Saint-Gaudens. Les différents entraîneurs seront là pour accueillir les intéressés, les curieux : 10h30-11h accueil du baby hand (2015/2017), 10h30-12 moins de 11 (2010/2014), 13h30-15h moins de 13 (2008/2009), 15h-16h30 moins de 15 (2006/2007), 16h30-18hmoins de 18 (2003/2005) et les séniors, garçons et filles, à partir de 18h…. A partir du 14 septembre, sur les différents créneaux d’entraînements mis à en place, les tests de découverte seront toujours possibles. « Notre club compte 215 adhérents et demande encore à accueillir des joueurs dans toutes les catégories d’âge, stipule l’éducateur Nicolas Casaubon. Plus la pyramide est large à la base, plus l’élite joue haut. Le recrutement reste très important. Il importe aussi que nous gardions nos jeunes, que nous les fidélisions pour qu’ils restent et poursuivent avec les équipes seniors »