Un renforcement des restrictions d’usage d’eau en Haute-Garonne

Le 27 août 2020 a été réuni le comité de l’eau pour faire le point sur la situation hydrologique et les restrictions d’usage de l’eau déjà en place.

Situation hydrologique actuelle : reprise de la baisse des débits dans les cours d’eau après le court répit accordé par les orages de la semaine dernière

Le mois d’août a été marqué par des températures élevées, avec un court épisode caniculaire en début de mois, et une absence de précipitations significatives, ce qui a entraîné une accélération de la baisse des débits de tous les cours d’eau, y compris sur les grands axes. Quelques orages très localisés ont néanmoins accordé de courts répits dans cette baisse. En termes de cumuls de précipitations, le mois d’août est très largement déficitaire à 80 %. C’est le mois le plus sec depuis une soixantaine d’années.

Dans ce contexte, la situation se dégrade sur les petits cours d’eau qui ne bénéficient pas de réalimentation par des retenues. Sur certains d’entre eux, les débits sont en dessous des débits de vigilance depuis plusieurs jours voire plusieurs semaines pour certains (exemple du Volp, de l’Aussonnelle, du Salat). Les débits nécessitant la mise en œuvre de restrictions ne sont pas atteints à ce stade mais devraient être atteints dans les prochains jours si les conditions météorologiques se poursuivent. Des mesures préventives volontaires ont été mises en place par certains gestionnaires et certains agriculteurs pour réduire la consommation d’eau(réduction de la prise d’eau en Garonne pour l’alimentation du canal Saint Martory par le Syndicat mixte d’eau et d’assainissement de Haute-Garonne,et organisation par la chambre d’agriculture de tours d’eausur l’Aussonnelle et le Salat). Ces dispositions montrent leur efficacité, et permettent de retarder la prise de mesures de restrictions.

Sur les principaux cours d’eau du département et notamment la Garonne, les lâchers de soutien d’étiage, débutés le 21 juillet depuis les barrages pyrénéens, sont renforcés depuis le débutdu mois et complétés par des lâchers depuis une retenue sur le Tarn, afin de maintenir une quantité d’eau suffisante dans la Garonne à l’amont d’Agen. Sur la Garonne amont ainsi que sur le système Neste, la situation se dégrade fortement, avec des débits en dessous des débits objectifs. Malgré la baisse progressive de l’irrigation, la vigilance est de mise sur ces secteurs durant les semaines à venir.

Il est à noter que le remplissage des barrages structurants est encore satisfaisant à ce stade de l’étiage (de 50 à 80 %), bien qu’il soit inférieur à celui observé en 2019 à la même période. Il est important d’optimiser les réalimentations des cours d’eau concernés, car l’étiage est encore long et il faudra être en capacité de maintenir une quantité d’eau suffisante dans les cours d’eau jusqu’au 31 octobre tant pour les milieux naturels que pour la satisfaction de tous les usages.

Une situation hydrologique qui amène au renforcement des restrictions d’eau sur le secteur du système Neste

Avec l’absence de précipitations significatives depuis plusieurs jours sur le sud-ouest, la situation sur le système Neste poursuit sa dégradation avec des débits naturels très faibles au niveau du minimum historique, un remplissage des retenues proche des 53 % ainsi que des vitesses de déstockages d’eau encore soutenues. Cette situation amène, en cohérence avec les décisions prises par les autres préfets de départements concernés sous la coordination de la préfète du Gers, à renforcer les restrictions de prélèvements sur le département à 50 % sur les rivières connectées au canal de la Neste et aux canaux dérivés, à compter du 29août à 08h00.

Cette mesure touche un nombre conséquent d’irrigants dans le département (environ 250 points de prélèvement) et les besoins en eau sont encore importants bien qu’on note d’ores et déjà une diminution progressive de l’irrigation.

Les autres mesures de restrictions en vigueur actuellement, prises par arrêtés préfectoraux sur le département, sont les suivantes:

– le maintien d’une interdiction totale de prélèvement sur le Tescou non réalimenté (concernant un irrigant sur le département), en cohérence avec les décisions prises par le préfet du Tarn, depuis le 18 juillet;

– la poursuite des interdictions totales de prélèvements sur les petits cours d’eau non instrumentés et non réalimentés, depuis le 18 juillet. Pour rappel, il s’agit des cours d’eau suivants, concernant globalement une vingtaine d’irrigants :Aïse, Courbet, Cédat, Grasse, Jade, Marès, Mouillonne, ruisseau de Bonnefont, ruisseau de la Galage, ruisseau de Pégo, ruisseau de Rieu-Tort, ruisseau des Pierres, ruisseau de la Serre et Sahugle;

L’arrêté en vigueur actuellement est consultable sur le site internet de la préfecture de la Haute-Garonne au lien suivant : http://www.haute-garonne.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-eau-risques-naturels-et-technologiques/Procedures-environnementales/Eau-et-assainissement/La-ressource-en-eau/Gestion-des-etiages.

 

La vigilance reste de mise et une attention particulière doit être portée sur la consommation en eau de chacun des usagers.

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Ne manquez plus un article :