C’est le mercredi 26 août que la gendarmerie a officiellement adressé une mise en demeure à Christian Seneclauze, maire de la commune. Il a aussitôt adressé un courrier par le blog communal en faisant appel à la responsabilité de chacun.

«Le mercredi 26 août, un gendarme m’a adressé une mise en demeure à mon domicile concernant le marché de MONTBRUN-BOCAGE. En presque 13 ans de mandat, c’est la première fois que cela m’arrive ce qui indique la gravité de la situation. Tout le monde, clients et exposants, doit porter le masque sur le marché, vous avez le droit penser, de dire ou d’écrire que c’est stupide et inutile, mais vous n’avez pas le choix. L’option qui consiste à ne mettre le masque que lorsque les gendarmes sont présents n’est pas une option valable, elle a juste pour effet d’agacer les gendarmes. Vous pouvez faire glisser votre masque lorsque vous fumez une cigarette, que vous buvez ou que vous mangez mais le reste du temps, vous devez le porter en permanence dès lors que vous êtes dans le périmètre du marché.

Grâce à la mobilisation intense des conseillers municipaux, nous avons pu obtenir une dérogation pour ouvrir le marché de façon limitée durant le confinement et après le confinement le marché de Montbrun a été l’un des premiers à rouvrir, là encore, par la mobilisation des conseillers municipaux, présents dès l’aube tous les dimanches sur le marché, pour mettre en place les gestes barrière et les distanciations sociales. Nous n’avons d’ailleurs pas hésité à changer le marché de place pour assurer une plus grande sécurité sanitaire tant aux clients qu’aux exposants. Ce serait regrettable qu’après avoir été l’un des premiers à rouvrir, nous soyons l’un des premiers à être interdit. » »

 

“Dimanche prochain chacun devra prendre ses responsabilités car soyez certains qu’il y aura un contrôle”.

 

Le Maire

Christian SENECLAUZE