Le Premier ministre, Jean Castex, vient d’annoncer que la Haute-Garonne faisait partie des 21 départements classés en zone rouge, en raison de la circulation active de la Covid-19. Georges Méric appelle les Haut-Garonnais à la plus grande vigilance

“Je prends acte de cette annonce qui nous alerte sur le niveau de vulnérabilité élevé de Toulouse et de la Haute-Garonne face à la propagation de la Covid-19”, a réagi le président du Conseil départemental.

“Cet indicateur est inquiétant et j’appelle tous les Haut-Garonnais et les Haut-Garonnaises au plus strict respect des mesures sanitaires prescrites par le Gouvernement, comme le port du masque, le lavage régulier des mains et la distanciation physique.
Depuis le début de la crise sanitaire, le Conseil départemental est pleinement mobilisé pour protéger ses personnels et l’ensemble de la population, afin éviter l’augmentation des contaminations. Dès le mois d’avril, au pic de l’épidémie, nous avons dû pallier les carences de l’Etat, en achetant 4 millions de masques textile et chirurgicaux à destination des personnels médico-sociaux qui étaient en première ligne, mais également à destination de l’ensemble de la population. Chaque habitant de la Haute-Garonne s’est vu ainsi attribuer gratuitement un masque textile. Afin de protéger nos jeunes, qui vont faire une rentrée scolaire sous haute surveillance, nous avons également pris la décision de fournir gratuitement deux masques en tissu à chaque collégien.
Dès le début de l’épidémie, afin de répondre à l’urgence sanitaire, j’ai également demandé au laboratoire départemental 31EVA la mise à disposition de ses équipes, de son matériel et de son savoir-faire pour réaliser des tests de dépistage. Au 21 août, le laboratoire a pu ainsi effectuer 5 400 tests avec une capacité de 736 tests par jour.

La propagation de la Covid-19 nous engage collectivement et individuellement à la plus grande vigilance”, a conclu le président du Conseil départemental, Georges Méric.