En ce samedi de l’assomption, les traditions ont été maintenues à l’Aouach.

Malgré le vieillissement des fidèles, malgré la pandémie, malgré la canicule, la jolie petite chapelle de l’Aouach, sur la commune de Le Fauga, a fait le plein.

Les personnes présentes ont eu la joie de retrouver le père Jo Coltro qui, par fidélité à cette église, a servi la messe aux côtés du père Joachim.

L’après-midi s’est poursuivie avec le tour du hameau ouvert par le brancard de procession supportant la statue de la vierge et suivi par les fidèles entonnant des chants spécifiques.

Enfin, la partie moins académique et plus enjouée, la traditionnelle vente aux enchères, s’est tenue. Les bouteilles de vin de Ribonnet, les plantes en pot, les paniers garnis, le bocal de foie gras et l’aquarelle magnifique de Nadine Cailhol ont permis à « l’association des Amis de Notre Dame de l’Aouach » de dégager 1400 € de bénéfice qui seront affectés à l’entretien de la chapelle.