Dans la matinée du 13 août, sous la petite halle, un agent de la voirie s’est lâchement fait agresser. Ce que le syndicat CGT dénonce fermement.

Jean-François Puissegur, représentant CGT des territoriaux Comminges Pyrénées et du syndicat des territoriaux de Montréjeau, Jean-Pierre Stéfani, représentant CGT du syndicat des territoriaux de Montréjeau et Patrick Balat, adhérent CGT, reçoivent la presse pour un communiqué, suite à l’agression physique d’un agent dans l’exercice de ses fonctions.

 Des dépôts de plaintes systématiques.

« Les actes d’agression verbales envers les agents communaux (téléphoniques ou de visu), sont en constante augmentation », commence Jean-François Puissegur. « Mais jamais il n’y a eu d’agression physique jusqu’à ce jour. Nous, syndicat CGT, demandons à tous les agents victimes de telles agressions, de déposer systématiquement plainte auprès de la gendarmerie et d’engager une action en justice contre les contrevenants. Le syndicat CGT sera toujours à côté des travailleurs et à chaque fois qu’il y aura une action en justice d’intentée, nous nous porterons partie civile. »

Et de continuer «  Passer sous silence de tels agissements, c’est consentir. On ne peut pas faire semblant comme si tout allait bien. »

Demande de soutien de la municipalité.

Nous demandons à la municipalité d’apporter son soutien franc et massif. Tout employeur a le devoir de protéger la santé physique et mentale du personnel qu’il emploie.

Que chacun garde raison et que de tels faits ne se reproduisent pas. »