La 24ème édition du tournoi international de tennis féminin, programmée initialement en mai dernier a été dans un premier temps reportée du 31 août au 3 septembre en raison de la crise sanitaire.

Le bureau de Tennis Saint-Gaudinois, rassemblé jeudi soir, a néanmoins pris la décision d’annuler simplement l’événement cette année. « On le sentait venir, explique le président Michel Burnet. La fédération française de tennis s’est d’abord emballée en privilégiant un circuit de trois tournois sur terre battue, Saint-Malo, Saint-Gaudens et Cagnes sur Mer pour permettre aux athlètes de préparer Roland Garros. Mais le protocole sanitaire, les mesures de sécurité exigées, les contraintes de désinfection draconiennes et la recrudescence de cas de covid dans notre région nous amène à prendre une telle décision, la mort dans l’âme. Nous ne voulons pas être responsables de problèmes qui nous pénaliseraient et nuiraient à l’image de notre tournoi. On a tenu à se préserver. Les sept membres du bureau présents à la dernière réunion ont décidé d’annuler le tournoi cette année. » Une sage décision.