Georges Méric a présenté aux organisations syndicales départementales le Fonds de solidarité du Département (communiqué)

Jeudi 30 juillet, le président du Conseil départemental Georges Méric a présenté le Fonds de solidarité départemental créé à destination des organisations syndicales, dans la crise de l’emploi post Covid-19 qui menace de nombreuses entreprises haut-garonnaises, aux 7 Unions départementales des organisations syndicales représentées par Serge Cambou, secrétaire général de FO 31, Cédric Caubère, secrétaire général de la CGT 31, Marie-Line Brugidou, présidente de la CFE-CGC 31, Patrick Caron, secrétaire administratif de la CFTC 31, Thierry Lataste, secrétaire général de la CFDT 31, Agnès Beauvais, secrétaire générale adjointe de l’UNSA 31 et Jean-Marc Marty, représentant de l’Union Syndicale Solidaire 31.

Dans ce contexte de crise économique et sociale, de nombreux secteurs d’activités sont aujourd’hui en danger, tels que le Bâtiment et les Travaux Publics, le tourisme, la culture, le commerce et l’artisanat ou encore l’agriculture.
La filière aéronautique, l’un des principaux employeurs du territoire, est gravement touchée. L’annonce d’un plan massif de suppression d’emplois à Airbus, qui doit toucher près de 3 500 personnes, est alarmant pour l’avenir de l’économie haut-garonnaise.

Dans cette période difficile, Georges Méric a tenu à recevoir les représentants des Unions syndicales départementales afin de leur assurer de son total soutien pour préserver l’emploi sur le territoire et leur a présenté en ce sens le Fonds de solidarité départemental créé à leur destination par la collectivité.

Ce Fonds exceptionnel d’un montant de 250 000€ a été adopté par l’Assemblée départementale mardi 21 juillet afin de soutenir les fédérations syndicales dans leurs démarches de dialogue social.
Il peut être mobilisé afin de permettre aux salariés de réaliser les expertises et actions de conseil nécessaires à la mise en œuvre d’un dialogue social équilibré et juste.

Depuis le début de la crise sanitaire, le Conseil départemental est fortement engagé aux côtés des acteurs du territoire par le déploiement d’un Plan d’Urgences Sociales de 35 M€, avec notamment la mise en place d’un fonds de prévention de la précarité doté de 3,5 M€, destiné aux personnes ayant subi une perte de revenus du fait de la crise sanitaire, la création de dispositifs de soutien spécifiques aux acteurs du tourisme et de la culture, ou encore la prise en charge de 50% des surcoûts de production liés à la crise du Covid-19, dans tous les chantiers relevant des marchés publics départementaux.

“La crise sanitaire s’est muée en crise économique et sociale, qui impacte durement le territoire haut-garonnais. Le Conseil départemental est déterminé à soutenir les salariés de l’ensemble des secteurs concernés par des suppressions d’emplois en Haute-Garonne. Avec ce Fonds de solidarité, le Département est aux côtés des salariés pour favoriser un dialogue social juste et équilibré, au service de la préservation de l’emploi” souligne Georges Méric.