C’est par ce communiqué de presse que la municipalité de Carbonne a prévenu la presse de sa décision de ne pas interdire l’installation des forains :

“Cette année pour des raisons sanitaires, la traditionnelle fête de la Saint-Laurent n’aura pas lieu. Toutefois, la ville de Carbonne a décidé de ne pas interdire la fête foraine à la demande des forains conformément aux directives gouvernementales en faveur du commerce et de l’économie. Elle se tiendra du vendredi 7 au lundi 10 août de 16h à minuit pour les familles et les enfants dans le respect des gestes barrières (sens de circulation, distanciation et masque obligatoire). Toute personne ne respectant pas le port du masque est passible d’une contravention de 135€. Nous comptons sur votre responsabilité.”

Un choix difficile qui a du être pris

C’est un choix difficile qu’a du prendre Denis Turrel, maire de Carbonne concernant le fait de ne pas interdire la fête foraine et personne n’aurait aimé être à sa place pour valider cette décision. Un bel exercice sémantique qui signale à la population que s’il ne s’y oppose pas formellement, les raisons pour lesquelles cette fête foraine aura lieu relèvent de critères particuliers qui dépassent largement la seule volonté du niveau local.  En amont la municipalité de Carbonne avait pris la sage décision d’interdire la traditionnelle fête de la Saint Laurent dans le contexte de la propagation du virus au grand dam de la population qui attend ce week-end avec un réel plaisir pour consacrer le partage. Malgré quelques remarques isolées, l’ensemble des carbonnais avaient parfaitement compris cette annulation qui relevait du sens des responsabilités.

Privé de fêtes, donc de travail et de revenus, les forains doivent absolument travailler pour vivre. On connait aussi leur pouvoir de nuisances pour se faire entendre en cas d’obstructions de quelques formes qu’elles soient et les conséquences de toutes sortes que cela peut entrainer. Il suffit de regarder son poste de télévision quand ce cas se produit ailleurs ! Alors comme il est écrit avec beaucoup de justesse dans le communiqué de presse, les forains devront faire appliquer sur leurs manèges le respect des règles sanitaires car cela leur incombe et relève de leurs entières responsabilités. Pour la circulation dans et autour de la fête, cela appartient à chacun des citoyens qui accompagneront leur progénitures de faire preuve de sens civique au delà du risque d’une amende, la répression n’étant qu’un échec de la prévention. Se protéger c’est protéger les autres. Même si cela peut paraitre inutile de le dire, il est toujours bon de rappeler que le virus circule toujours y compris dans la Haute Garonne. Un foyer dit “cluster” peut apparaitre à tout moment, n’importe où simplement par la négligence de quelques uns. Alors pour ceux qui vont décider d’y aller malgré tout, soyez tout simplement responsable, cela n’arrive pas qu’aux autres malheureusement!