Jeudi 30 juillet en fin de matinée, trois nouveaux résidents sont arrivés à l’Ehpad du Mont Royal : Mistral, Terco et Francis. Résidents un peu particuliers car il s’agit de deux lamas et un alpaga…

Jeudi 30 juillet 11h, un van de l’école vétérinaire de Toulouse entre dans la cour de l’établissement. A son bord, Hervé Cassard, vétérinaire.

Stéphane Toujas, le chauffeur, recule dans l’enclos construit spécialement par Jean-Michel, l’animateur et Camille l’homme d’entretien. Les portes arrière ouvertes, on descend les arrivants. Accompagnés, Mistral, Terco et Francis font leurs premiers pas en terre commingeoise, le port altier. Puis les licols sont enlevés et les trois compères, découvrent leur cabane-abri et goûtent à l’herbe bien verte. « A Toulouse, elle est jaune paillasse », lâche Hervé. « Tous trois ont 5 ans et cela fait quatre ans qu’’ils sont avec nous. Les deux lamas ont servi de donneurs de sang pour des congénères malades. Ils ont également participé à de  l’éco-pâturage. »

En box à l’école vétérinaire, ils étaient sortis tous les jours. A Montréjeau, ils vont vraiment profiter. « Mais il faudra s’en occuper car ces ruminants ont une espérance de vie de 25 ans. »

Ce sont des animaux rustiques qu’il faut néanmoins tondre une fois l’an. Ils l’ont été le 7 juillet. « Rustiques, oui, mais il faut éviter le pain », précise Hervé.

« J’avais envie depuis très longtemps d’avoir de tels animaux », explique Jean-Bernard Calbera, directeur de l’établissement. « C’est plus original que des  poules, lapins ou autres animaux de basse-cour. Ces animaux rentrent dans un projet thérapeutique appelé médiation animale. Le but : faire sortir les résidents, leur donner un sujet de discussion, rompre l’isolement. » En plus des lamas et de l’alpaga, deux autres pensionnaires depuis quelques années : des perruches qui habitent dans une jolie et grande cage fabriquée par les apprentis du CFA de Gourdan.

A noter que les animaux sont donnés à titre gracieux.