Dans un objectif de développement durable, la ville de Carbonne a décidé de tenter l’expérience de l’éco pâturage.

Elle a signé une convention de pâturage avec Jean-Louis Laffargue, Carbonnais de souche.

Son troupeau, composé exclusivement  d’ovins est installé depuis début juillet au-dessus du centre socioculturel de la ville.

La pâture se fait plus précisément autour de la Gloriette qui meuble le site de 6000 m2 de surfaces herbeuses.

L’éco-pâturage (ou éco-pastoralisme) est un mode d’entretien écologique des espaces naturels par des animaux herbivores.

Cette technique d’entretien paysager, outre le fait de supprimer les nuisances sonores et la pollution des engins mécaniques (tondeuses et débroussailleuses), permet également d’éviter les déchets de tontes générés par les tondeuses mécaniques.

« A travers, cette expérience la ville soutient l’activité agricole locale. Le but principal de l’éco-pâturage n’est pas la rentabilité économique mais l’entretien de sites pour préserver la biodiversité. En réduisant l’entretien mécanique des espaces cela limite les coûts de gestion. D’autres sites sont à l’étude », précise Denis Turrel, maire de Carbonne.