Ce conseil communautaire de mise en place de la nouvelle mandature du MuretainAgglo, constituée de 59 conseillers, fut marathonien ce jeudi ! Ouverture de la séance dans la nouvelle salle événementielle à 16 heures 30, fermeture du ban à 21 heures 30 !

Il est vrai que les élections à bulletin secret ont ralenti la procédure. Nous allons donc dans un premier temps faire le bilan des responsabilités confiées aux 12 vice-président-e-s et aux 17 conseiller-e-s délégué-e-s. Nous reviendrons dans un second temps sur les 28 autres thèmes à l’ordre du jour ! ! !

Ainsi, pour la présidence, André Mandement, maire de Muret, a été seul candidat à sa réélection. Il a été élu avec 39 voix pour et 20 blancs ou nuls soit quand même un tiers.

Pour chacun des postes de vice-présidence, il n’y avait qu’un-e candidat-e. Mais la loi oblige à un vote à bulletin secret.

En voici les titulaires : Le premier vice-président est Thierry Suaud, maire de Portet sur Garonne, en charge de l’économie, l’innovation et les transports. Le second vice-président est Jean-Louis Coll, maire de Pinsaguel, en charge de l’aménagement et du suivi du projet de territoire. David Olivier Carlier, adjoint à Labarthe sur Lèze, est 3° vice-président en charge du développement durable. Françoise Siméon, maire de Fonsorbes, sera la 4° vice-présidente et gèrera les services à la famille.

Le nouveau maire de Seysses, Jérôme Bouteloup, sera 5° vice-président en charge de la gestion et la valorisation des déchets. Hélène Dulon, adjointe à Muret, sera la 6° vice-présidente en charge des ressources humaines et du dialogue social.

La 7° vice-présidence revient au maire de Lavernose-Lacasse, Alain Delsol, qui aura la charge de gérer la voirie. La 8° vice-présidence revient au maire d’Eaunes, Alain Sottil, qui aura la charge de l’habitat et du logement.

Serge Deuilhe, maire de Saint-Lys, aura en tant que 9° vice-président la charge du projet alimentaire du territoire. La 10° vice-présidence revient à Sylvain Mabire, le nouveau maire de Roques sur Garonne, qui gèrera l’urbanisme commercial et le commerce de centre-bourg. Amandine Lampin, nouvelle adjointe à Frouzins, sera la 11° vice-présidente en charge de la mutualisation. Enfin, le poste de 12° vice-président revient à Pierre Bérail, maire de Sabonnères, qui aura la charge du développement rural et touristique.

Il est à noter que 3 dames sont vice-présidentes contre une seule dans le mandat précédent. Il reste encore du chemin pour arriver à la parité absolue.

Voici maintenant les 17 conseillers délégués et leurs périmètres : Jean-Marc Bergia, maire de Saubens, est en charge du développement numérique et de la dématérialisation, Philippe Guerriot, nouveau maire de Pins-Justaret, au développement économique Est, Jean-Marie Puig, nouveau maire de Le Fauga, au développement économique Sud.

Olivier Authié, nouveau maire de Labastidette, s’occupera du parc roulant, André Morère, maire de Saint-Hilaire, de la GEMAPI, et le maire de  Villatte, Jean-Claude Garaud, des centres nautiques.

Alain Palas, maire de Saint-Thomas, assurera la valorisation des zones agricoles et de loisirs.

Gilbert Deschamps, nouveau maire de Bragayrac, gèrera les infrastructures de mobilité active, Catherine Cambefort, maire de Saiguède, l’économie sociale et solidaire, Robert Cassagne, maire d’Empeaux, la petite enfance, Thierry Chebelin, maire de Bonrepos sur Aussonnelle , le patrimoine bâti.

Gilles Vacher, nouvel adjoint à Roquettes, aura en charge l’économie et la production d’énergie, Etienne Gasquet, maire de Saint-Clar, gèrera les aires d’accueil.

Christelle Matheu, nouvelle maire de Lamasquère, aura la lourde mission de gérer les centres de loisirs, la parentalité, le handicap et l’insertion.

Christophe Delahaye, premier adjoint à Muret, sera le rapporteur du budget. Gérard Montariol, adjoint à Portet, sera en charge des marchés publics. Et enfin, Philippe Séverac supervisera le développement économique Ouest.

Pour les conseillers délégués, constater qu’il n’y a que 2 dames sur 17 conseillers ne peut pas être la représentation de l’égalité Femmes/Hommes !

Ce nouveau mandat devrait donc être, selon le discours programme du président réélu, un tournant important avec une redéfinition de la politique du MuretainAgglo, en définissant la solidarité, l’équité et la fiscalité, en développant la démarche économique et l’emploi, avec un plan de relance défini. D’ailleurs, le pacte pour « un mandat communautaire 2020-2026 réussi » validé exprime fortement que le MuretainAgglo est à la croisée des chemins nécessitant une gouvernance associant toutes les communes, qu’elles soient de 300 ou de 27000 habitants.

Fin du premier épisode à 20 heures. Il ne restait donc plus que 28 autres délibérations à l’ordre du jour !