Le Conseil départemental lance la Web App”Go 31″, pour améliorer l’accès à l’information  et l’expression des jeunes

Ce mardi 23 juin, Arnaud Simion, vice-président du Conseil départemental en charge de l’Action sociale Enfance Jeunesse, présentait à la presse la nouvelle application web “Go 31” destinée à améliorer l’accès à l’information et l’expression des jeunes, en présence des jeunes ayant participé à ce projet.

Une application interactive.

Cette Web App interactive, disponible en ligne dès aujourd’hui grâce à un navigateur web, s’adresse aux jeunes de 11 à 29 ans autour de thématiques choisies par les jeunes : écologie et éco responsabilité, recherche d’aides (logements, étudiants…), offres d’emploi et stages, éducation (orientation, établissements…), santé, engagement (service civique, participation citoyenne), sorties et loisirs (culture, sports, tourisme).

Un projet élaboré en commun avec et pour les jeunes.

Ce projet a été réalisé avec une vingtaine d’acteurs jeunesses, partenaires du Département, dont la CAF, le CRIJ, le CROUS, la Mission locale Haute-Garonne, les fédérations MJC et Foyers ruraux ainsi que des associations, avec le concours de l’agence Advency.

L’accès à l’information et aux droits sont des enjeux majeurs pour répondre aux défis des jeunesses. Cet espace numérique innovant répond à une demande réelle des jeunes issus des groupes miroirs, mis en place par le Conseil départemental dans le cadre de l’élaboration du Plan départemental par et pour les jeunesses haut-garonnaises 2019-2021, “Ambition jeunesses”, adopté le 25 juin 2019.

Récompensé le 11 juin dernier lors des Prix Anacej des jeunes citoyens 2020 pour sa nouvelle politique de co-construction visant à placer les jeunes au cœur de l’action publique départementale, la collectivité poursuit ainsi la mise en place d’actions concrètes envers les jeunesses haut-garonnaises.

“Nous sommes très fiers de porter ce projet co-construit avec les jeunes  et nos partenaires jeunesse. Cette application est un aboutissement mais pas une conclusion, car elle est amenée à évoluer dans le temps avec le concours des jeunes que nous associons à cette démarche depuis le début. Les jeunes nous ont fait part de leur mécontentement de se sentir absents des débats qui concernent leur vie et leur avenir. Forts de ce constat, nous construisons ensemble depuis 2017 une politique innovante de concertation les replaçant au centre de la construction des politiques publiques de demain”, a déclaré Arnaud Simion.

 

Disponible sur https://www.go31.fr