Le Conseil départemental de la Haute-Garonne, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de la Haute-Garonne se mobilisent

Le président du Conseil départemental Georges Méric, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse, Philippe Robardey, et le président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de la Haute-Garonne, Vincent Aguilera, se sont entretenus sur la situation économique en Haute-Garonne et les répercussions de la crise sanitaire et du confinement sur les entreprises.

Les commerçants et artisans subissent pleinement les effets de cette crise, qui risquent de perdurer dans les mois à venir, malgré le déconfinement de la population.

Selon une enquête réalisée par la CCI de Toulouse, depuis la reprise post-confinement, 48% des commerces haut-garonnais n’ont retrouvé que la moitié de leur chiffre d’affaires habituel. Seulement 19% ont atteint leurs objectifs de chiffre d’affaires.

Face à cette situation, le Conseil départemental, la CCI de Toulouse, la CMA de la Haute-Garonne lancent à partir de lundi 22 juin une campagne de communication commune “Ensemble, soutenons les commerçants et les artisans” afin de favoriser le retour nécessaire de la fréquentation dans les commerces du territoire.

Depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs dispositifs de soutien aux acteurs économiques ont été mis en place.

Le Conseil départemental a créé un fonds de prévention de la précarité doté de 3,5 M€ destiné aux personnes ayant subi une perte de revenus du fait de la crise sanitaire du Covid-19. À ce jour, le Département a reçu 450 demandes et attribué 98 500 euros d’aides au titre de ce fonds exceptionnel. Cette aide, allouée sous la forme d’une aide à la personne après enquête sociale, est comprise entre 500 € et 1 500 €.
Chaque dossier est instruit par une des 22 commissions territoriales déployées par le Conseil départemental et au sein desquelles siègent la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ainsi que la Chambre d’Agriculture. Les délais d’instruction sont rapides, de manière à s’adapter aux situations d’urgences.

La CCI de Toulouse a mis en place dès le 12 mars une cellule de crise composée de 25 collaborateurs dédiée à l’accompagnement des chefs d’entreprise dans l’orientation et la mobilisation des différentes aides disponibles. Au 16 juin, ce sont 5300 demandes d’entreprises qui ont été traitées par la cellule de crise de la CCI de Toulouse.

La Chambre de métiers et de l’artisanat a déployé tous ses effectifs pour accompagner les entreprises. 25 000 artisans ont été contactés et des experts économiques ont épaulé plus de 3500 entreprises en difficulté dans leurs démarches.”Dans les mois qui viennent, la crise économique et sociale va s’amplifier fortement en Haute-Garonne. L’arrêt brutal d’activité a placé dans le rouge des secteurs phares de l’économie haut-garonnaise, ce qui va engendrer une hausse du chômage et de toutes les formes de précarité. Les commerçants et artisans sont fortement impactés et la reprise de l’activité s’annonce progressive, laissant présager une fin d’année 2020 difficile. C’est la raison pour laquelle, le Conseil départemental se mobilise, avec la CCI de Toulouse et la CMA de la Haute-Garonne, pour soutenir les commerçants et les artisans dans ce contexte inédit” souligne Georges Méric, président du Conseil départemental.

“Après s’être attachés à sauvegarder sans délai ce qui pouvait et devait l’être, les commerçants doivent se tourner résolument vers l’avenir. D’ores et déjà, la CCI de Toulouse y contribue fortement, en leur facilitant le redémarrage, notamment via des offres adaptées et orientées développement, et des campagnes de soutien afin d’inciter à la consommation dans les commerces de proximité. Être un facilitateur et un référent de proximité du développement économique, résonne aujourd’hui plus fort que jamais pour l’ensemble des CCI de France”, selon Philippe Robardey, Président de la CCI de Toulouse.

“La crise provoquée par le COVID-19 est une occasion unique pour repenser les méthodes de travail et les relations avec vos clients. Il y a là l’opportunité pour faire d’une crise majeure le déclencheur d’une prise de conscience et, d’un changement bénéfique pour tous.
Nos experts et conseillers seront présents pour cette transition avec une offre de service totalement adaptée à ce nouveau contexte. Les chambres de métiers ont depuis toujours inscrit leur action dans une relation de proximité avec les artisans. C’est dans la difficulté que l’on reconnait ses partenaires”, selon Vincent Aguilera, Président de la CMA Haute Garonne.