Afin de faire un point sur le vécu lors du confinement et la gestion du déconfinement, nous sommes allés à la rencontre d’une citoyenne engagée.

Nadia Bakiri est labarthaise, résidente dans cette commune depuis très longtemps, et elle est engagée dans la vie publique puisque élue au conseil régional. Le moins que l’on puisse écrire est que la fibre solidaire est ancrée en elle.

C’est donc tout naturellement qu’elle est allée, au début du confinement, proposer son aide à l’équipe municipale. Dans un premier temps ce furent des journées de marche dans le village avec entr’autre Bernard Bérail l’ancien maire, pour constater que les personnes à risque et/ou âgées n’avaient pas de difficultés puis dans un second temps participer aux distributions des masques que la mairie a très vite commandés à Vigoulet-Auzil. Ce choix de distribuer en porte à porte afin de voir tout le monde, pour prendre pleinement conscience des problèmes rencontrés, en revient au maire, Yves Cadas.

Mais ce ne fut pas sa seule activité. Etant présidente de la commission « Egalité Femmes-Hommes » du conseil régional, elle a suivi la gestion des problèmes de violences conjugales et familiales qui ont été très importantes du fait de la promiscuité due au confinement.

Enfin, avec la reprise de la scolarité, ce sera très prochainement l’analyse de la rupture numérique qui sera faite, afin de donner à tou-te-s les étudiant-e-s les moyens nécessaires. Pour cela, elle devrait être parmi les élu-e-s qui iront à leur contact pour proposer des solutions.