Communiqué de Corinne Marqerie, Conseillère municipale de Saint-Gaudens et secrétaire de la section PCF Comminges

“Les nouveaux conseils municipaux viennent d’être installés.

Je choisis ce moment pour appeler l’ensemble des élu·es du Comminges, et plus particulièrement encore les élu·es des communes forestières à s’informer sur le projet d’installation d’une scierie industrielle de hêtre par la multinationale d’origine italienne FLORIAN. En effet une faillite sociale et écologique est en préparation.

Ce projet est porté par la ville et la communauté de communes du plateau de Lannemezan mais concerne tout le massif pyrénéen, sans que pour autant leurs élu·es et leurs populations soient informé·es et consulté·es.

La filière-bois régionale, et plus particulièrement celle du hêtre, étant sinistrée, l’implantation d’un acteur moderne devrait être une très bonne nouvelle. Las, les besoins en bois de cette unité excèdent largement les possibilités du massif : le projet est non-viable.

L’industriel exige 50 000 m3/an de bois d’œuvre de hêtre de haute qualité pendant 15 ans. Pour donner un ordre d’idées, actuellement on récolte dans toute l’Occitanie 30 000 m3/an de bois d’œuvre de hêtre (source Agreste, moyenne 2005-2018). C’est-à-dire que Florian demande pour ses seuls besoins que l’on double la récolte sur l’ensemble des Pyrénées, de Hendaye à Collioure !

Trois études de faisabilité ont été réalisées : l’étude ONF pointe qu’en forêt communale, si 45 000 m³ bois d’œuvre sont disponibles, seuls 20 000 sont effectivement mobilisables, le reste nécessitant des moyens techniques très coûteux et meurtriers pour les écosystèmes. Les deux autres études (UGS-Cofor et IGFN) souffrent de faiblesses méthodologiques mises en lumière par le collectif SOS Forêts Pyrénées.

Ce projet est dangereux à triple titre :

– risque social : en vampirisant tous les approvisionnements, Florian entraînera dans sa faillite toutes les scieries locales.
– gaspillage d’argent public : les investissements s’élèvent à 11 millions d’euros dont 60 à 70 % issus de la communauté de communes du plateau de Lannemezan et de la région Occitanie
– désastre écologique et paysager : loin de développer une économie du bois cette usine provoquera le pillage méthodique des hêtraies de toutes les Pyrénées et du sud-Massif central.

Voilà pourquoi j’invite les élu·es du Comminges à se mobiliser d’abord pour empêcher le financement public et la mise en œuvre de ce projet, ensuite pour travailler à un projet alternatif de développement de la filière bois dans notre pays.”

Pour information :

Corinne Marquerie conseillère municipale de St Gaudens, secrétaire de la section PCF Comminges :  corinne.marquerie@gmail.com

Site internet de SOS Forêt Pyrénées :

http://sosforetpyrenees.com/dossiers-en-cours/

Contacter le collectif : touchepasamaforet@ecomail.fr