Moral et dynamisme à la MARPA durant le confinement.

« Durant le confinement, la vie s’écoulait entre pénurie de masques et inquiétude », confie Martine Barrère, directrice de la structure.

« En tant que directrice il a fallu concevoir, trouver une cohérence  et un équilibre entre libertés publiques, sécurité sanitaire et sécurité affective. Nous avons fait un pas de côté : autoriser les familles lorsque le temps le permettait,  de venir discuter avec  leurs parents dans le parc en respectant les gestes barrière. Le personnel veillant avec rigueur aux distances. Nous avons mis ensuite à disposition un “espace famille “. Un appartement où résidents et proches pouvaient se rencontrer.

Confinement, certes, mais les résidents pouvaient  sortir à l’extérieur de leur logement, faire quelques pas sur les pelouses et des exercices physiques, notamment avec le vélo mû uniquement avec les pieds.

« Afin d’éviter l’entrée du virus à la résidence, nous appliquons strictement les gestes barrières : lavage très fréquent des mains avec une solution hydro alcoolique ou du savon, utilisation de mouchoirs jetables, désinfection quotidienne des surfaces, poignées, rampes, portes etc., respect de la distance de sécurité d’au moins un mètre entre les résidents et entre les  salariés.

Nous avons modifié totalement l’organisation de la résidence selon les modalités suivantes : aucun service en salle de restaurant, repas servis dans les appartements. Poubelles des résidents collectées et vidées  chaque jour par le personnel. Plus d’animations de groupes. Organisation de marche individuelle de chaque résident  à l’extérieur. Prise de la température de chaque salarié à chaque prise de poste et prise de température aux résidents deux fois par jour.

L’empathie que nous ressentons en ces moments angoissants pour les résidents et pour le personnel, ainsi que les encouragements des familles, nous permettent de garder le moral et le dynamisme indispensable pour affronter ce nouvel ennemi et espérer gagner la bataille. »

« Je tiens à remercier chaleureusement les personnes qui spontanément et souvent anonymement nous ont fait parvenir des masques en tissus ainsi que tous ceux qui nous ont contactés en demandant comment ils pouvaient nous aider, distribution de visières de protection en plastique, etc. Je remercie particulièrement Mme Bernier pour le don de masques en tissu réalisés par ses soins. Merci également à Pierre Médevielle, sénateur, Joël Aviragnet député, à la préfecture, à la Communauté des communes Cœur et Coteaux du Comminges. Ils ont été à notre écoute et réactifs. Enfin merci aussi au président de l’association,  Patrick  Godichaud. »

A la date d’aujourd’hui, aucun cas de covid-19 n’a été détecté ni sur le personnel, ni sur les résidents. Toute l’équipe est mobilisée pour garder en bonne santé tous les résidents.

Enquête de satisfaction

Une enquête de satisfaction anonyme pendant le confinement, était réalisée, afin  de répondre au mieux aux besoins des résidents notamment sur les repas. 63% trouvent les repas bons, 19% sont contents de manger dans  leur appartement contre 81% souhaitent partager leur repas au sein de la salle à manger. 100% des résidents sont satisfaits de la prise en charge par le personnel. 75% se sentent fatigués et inquiets face à ce confinement.

Pierrette est résidente depuis quatre ans. Elle s’occupe en faisant des mots fléchés, en lisant et en regardant la télé. « Lorsque la veilleuse de nuit vient le soir, on discute un peu avant de s’endormir. » Pour Martine, dix-huit mois de présence à la MARPA, c’est télé.

Les résidents peuvent désormais se voir dans la salle de restaurant, discuter, tout en respectant les gestes barrière.

Prochainement, une nouvelle occupation pour eux : la mise en place d’un jardin en hauteur.