Avec les nouvelles conditions sanitaires imposées face au coronavirus le cadre de l’organisation des estives 2020 est modifié

La montée aux estives va démarrer le lundi de Pentecôte. Les troupeaux partiront accompagnés de leurs éleveurs selon un planning sur une semaine mis en place par la municipalité. Cette année pas de réunions d’éleveurs, Yves le berger ne fera pas le tour des bergeries pour effectuer le marquage et la vaccination. Le marquage se fera sur le lieu de l’estive. Il n’y aura pas de regroupement avant le départ à Aspet avec le traditionnel casse-croûte offert par la mairie. La vision de l’osmose dans le lien ancestral entre les bêtes et les hommes gravissant les pentes de Cagire demeure pour cette année un souvenir.

Les contraintes sanitaires impactent également la venue de stagiaires comme les autres années. L’employé communal seul se rendra sur les lieux pour aider les bergers. Les éleveurs pourront visiter leurs troupeaux le dimanche selon un protocole précis, répartis en petits groupes. Ils devront apporter leur propre matériel pour l’entretien du bétail.

Toutes ces contraintes n’ont pas impacté le nombre d’éleveurs pratiquant l’estive et le nombre des brebis reste aussi équivalent. Nous pouvons reconnaitre sur la photographie le berger Yves, fidèle au poste durant des décennies.